LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 comment je voit le web pour la sante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: comment je voit le web pour la sante   Jeu 10 Juin 2010 - 18:54

Doit-on avoir une présence Web pour protéger son identité «numérique»?
Publié le 5 août 2009

Il est arrivé il y a quelques jours, une situation sur le Web qui m’a disons touchée particulièrement. Je ne ferai pas mention ici, ni de qui, ni de quoi, il s’agissait parce que je trouve personnellement qu’il n’était pas question au départ d’un débat public, encore moins d’un phénomène Web comme certains le prétendent pour diverses raisons. Je vais plutôt m’arrêter à ce qui a été soulevé comme argumentaire dans cette situation par certains blogueurs et tenter de répondre à mes propres interrogations sur le sujet. Je ne me considère pas une experte dans le domaine de l’identité numérique, cependant je connais assez bien la matière pour partager mon opinion.

Nous sommes à l’ère où l’Internet prend beaucoup de place dans la vie de bien des gens de nos sociétés modernes. Mais encore aujourd’hui, de nombreuses personnes dans notre pays n’ont pas accès à Internet dans leur quotidien. D’ailleurs je me considère très privilégié d’avoir accès à ce moyen de communication puisque j’ai vécu au cours de ces 15 dernières années d’innombrables expériences enrichissantes à plusieurs niveaux. Avant d’aborder la question de ce billet, un bref historique s’impose concernant l’Internet et ses raisons d’être.


Internet un outil de recherche et de communication

À la base Internet était un moyen grandiose qui nous permettait d’effectuer des recherches, d’obtenir des informations et, par conséquent, de s’informer sur divers sujets, tout cela en consultant des sources d’information de par le monde. Il s’agissait également d’une méthode plus efficace de transmission de données à distance, ainsi beaucoup de chercheurs se partageaient des renseignements ou des découvertes, grâce à ce réseau informatique mondial. À ce moment là, le Web était conçu principalement de sites statiques, c’est-à-dire du contenu placé sur une page à titre informatif sans nécessité de mise à jour fréquente voire quasi inexistante. L’internaute était alors passif puisqu’il ne faisait que lire l’information affichée.

Depuis quelques années, le Web a évolué vers un nouveau modèle de transmission d’information. Celui-ci n’étant plus uniquement une manière de diffuser des renseignements, mais il devient un espace de socialisation. Le Web 2.0 est donc l’évolution entre autres d’un univers «statique» à un univers «dynamique», et cela, à plusieurs points de vue. Sans aborder toutes les explications à ce sujet, d’autres l’ont déjà très bien fait, l’explication principale qui distingue l’Internet initial à celui que nous connaissons aujourd’hui, concerne le fait que les sites possèdent du contenu pouvant changer constamment (ex.: blogue avec des billets publiés par ordre antéchronologique), et cela, aussi grâce aux diverses interventions des internautes qui ne sont dorénavant plus des visiteurs passifs mais bien des lecteurs actifs.

Les blogues, les wikis, font partis de la multitude de médias sociaux existant sur le Web qui permettent d’organiser le contenu, de commenter et de partager des renseignements. Tout cela évidemment, laisse des traces sur le grande Toile informatique mondiale. Ainsi, toutes les communications et les partages d’information sur des sites tels que des blogues demeurent accessibles et sont repérables lorsque nous faisons des recherches sur l’Internet.



Voilà, j’y suis, abordons la question du jour et qui je dois le dire m’a fait réfléchir ces temps-ci. Je tiens à le préciser clairement, dans les lignes qui suivront, il s’agit de ma perception des choses, je n’énonce aucune vérité ou tout au mieux la mienne.

Puisque nous savons maintenant que toutes les données inscrites sur cette grande Toile sont encrées quelque part dans cet univers numérique, n’avons-nous pas une certaines responsabilité quant à l’information que nous transmettons soit à travers les différents médias sociaux que nous utilisons? Peut-on écrire n’importe quoi, sous prétexte que nous écrivons comme nous parlons et que malheureusement souvent plusieurs parlent sans rien dire?

Peut-on s’excuser de nos écrits sous le couvert de l’ignorance? Doit-on partager de l’information sans en connaître la véracité? En tant que blogueur, a-t-on le droit de diffuser des renseignements sur une personne dont nous ignorons pratiquement tout, mais dont nous n’avons eu que des échos. À cela j’aime bien songer au texte de Socrate qui, pour ma part, reflète bien mon avis au sujet des critiques et jugements que l’on peut porter sur autrui.
Les trois passoires de Socrate

Socrate avait, dans la Grèce antique, une haute opinion de la sagesse.
Quelqu’un vient un jour trouver le grand philosophe et lui dit :
« Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami?
- Un instant, répondit Socrate. Avant que tu me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des 3 passoires :
- Les 3 passoires?
Mais oui, reprit Socrate. Avant de me raconter toutes sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des 3 passoires.
La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai?
- Non, j’en ai simplement entendu parler…
- Très bien, tu ne sais donc pas si c’est la vérité. Essayons de filtrer autrement en utilisant une deuxième passoire, celle de la bonté. Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bon ?
- Ah non ! Au contraire.
- Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es même pas certain si elles sont vraies. Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une passoire, celle de l’utilité.
- Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?
- Non, pas vraiment.
Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? »

Cela étant écrit, je crois qu’un blogueur est avant tout une personne et que toute personne ne devrait pas transmettre des propos sur autrui pouvant être diffamatoires ou pouvant blesser psychologiquement un individu.
Un blogueur ce n’est pas un journaliste

Pour ceux qui se permettent d’écrire sous la fougue du moment ou ceux qui écrivent prétextant le faire sous l’emblème du justicier qui veut faire éclater une soi-disant vérité… Pour ceux qui de surcroît, mentionnent qu’un blogueur n’est pas un journaliste et qu’il n’est donc pas tenu de valider ses informations avant de les publier… je suis sidérée!

Il est vrai qu’un blogueur n’a pas la formation d’un journaliste, mais entre vous et moi, mener une mini enquête ça se fait aisément si nos intentions sont bonnes et qu’elles veulent être au service d’une certaine justice. Je ne suis pas journaliste, même si j’ai fait quelques cours durant ma formation collégiale et universitaire, toutefois lorsqu’on me communique des informations, orales ou écrites, j’ai cette tendance à toujours contre-vérifier le tout. Peut-être est-ce parce que je suis du signe de la Balance??? Naaah, ça fonctionne pas ces trucs-là! Alors tout simplement parce que je crois qu’il ne faut pas tout prendre à la lettre sans au moins tenter d’en valider le contenu.

Selon moi, l’excuse de dire que nous ne sommes pas journaliste et que cela nous permet de faire des erreurs, de possiblement insulter des personnes sans se soucier de l’impact que nos commentaires puissent avoir sur les individus, c’est une façon de se déresponsabilisé en tant que citoyen. Notre présence sur le Web ne fait pas moins de nous des citoyens, bien au contraire, nous sommes des citoyens numériques et nous nous devons de respecter les mêmes droits et lois de notre société.

Pour prendre comme exemple le cas de cette semaine, je crois que le fait de juger et pratiquement condamner une personne sur des ouï-dires, n’est pas un geste responsable, non pas en tant que blogueur, mais en tant qu’individu appartenant à un système légal bien défini. Et puis, à ma connaissance, ici au Québec, nous sommes présumés innocent jusqu’à preuve du contraire. Il est peu nécessaire et pertinent d’avoir des personnes voire des blogueurs qui se font juges de certaines situations en n’ayant sous la main qu’une version des faits.
Une présence Web pour se protéger!

Il est vrai que malheureusement vu le nombre immense de blogues sur Internet et le fait que plusieurs blogueurs veulent sortir des scoops (sans pour autant le faire en tant que journaliste, puisqu’ils n’en sont pas), crée une problématique sérieuse sur l’attaque possible de notre identité sur le Web à tous et chacun.

Doit-on pour autant absolument avoir une fenêtre sur Internet en tant que personne, ou en tant qu’organisme afin de pouvoir contrôler l’information qui est véhiculée à notre sujet? Je vous dirais que oui, et je vous dirais que non…

Oui, si vous faites partis d’un groupe d’individus ayant une certaine notoriété et que vous souhaitez pouvoir savoir ce qui se dit sur vous et gérer l’information qui circule à votre égard. Selon moi, toute grande entreprise, consultant, expert ou personne publique devrait utiliser un blogue ainsi que certains autres médias sociaux comme Twitter pour partager et à la fois contrôler ce qui s’écrit à leur sujet.

Non, je ne crois pas que tous sont tenus d’avoir une présence Web dans le but de se protéger d’éventuelle attaques ou critiques. Monsieur et Madame Tout Le Monde et même certaines entreprises ne nécessitent pas forcément d’être représenter sur le Web d’une façon particulière. Malheureusement, le monde étant ce qu’il est, si les gens parlent dans le dos des autres, forcément, sur le Web il s’en dit des choses dans le dos de bien des gens. Puisque nous ne pouvons pas changer certains comportements, nous ne pouvons pas forcément nous prémunir de tous les jugements que les gens peuvent porter sur nous. J’ajouterais que de toute manière, il y a plusieurs façons de réagir aux situations et chacun opte pour celle qu’il juge la plus efficace et la plus pertinente.

Ma mère me disait toujours quand j’étais plus jeune la cible de moqueries de mes camarades de classe : «Ignore-les, ne réagis pas à leurs paroles, ils se lasseront de tourmenter une personne qui ne leur offre pas de mettre de la chair autour de l’os.» Elle n’avait pas tord, du moment où j’ai cessé de réagir, en répliquant ou en chialant, ces jeunes gens sont allés chercher un autre poisson qui lui allait mordre à l’hameçon.
Le désavantage du Web réside dans son avantage…

En effet, tout le monde le sait, les paroles s’envolent mais les écrits eux restent! Donc, malheureusement, parfois il est nécessaire de devoir prendre certains moyens pour rectifier des situations dites dommageables. Cela ne serait pas nécessaire toutefois, si certains ne s’improvisaient pas journaliste, justicier, défendeur de la liberté d’expression ou juge en ligne! Mais bon… Comme je disais… le monde étant ce qu’il est, il faut savoir au moins réagir lorsqu’il est nécessaire de le faire. Ce qui a été le cas pour l’incident dont j’ai été témoin cette semaine, la personne affectée par les critiques dans certains blogues a ouvert rapidement sa propre fenêtre sur le Web et a su gérer la situation plutôt bien.

Enfin, petites parenthèses, on n’est pas sans savoir que plusieurs blogues sont écrits par des blogueurs anonymes, dont on ne connaît pratiquement rien. C’est un phénomène très complexe que ce monde des pseudonymes où l’identité n’est qu’une chimère puisque le citoyen se cache derrière un monstre… puissant! Celui-ci étant constitué de tous les médias sociaux disponibles et pouvant être facilement utilisés sans pour autant devoir exposer notre véritable identité. Plusieurs sites sous le couvert de l’anonymat se permettent vraiment d’écrire des propos offensants voire diffamatoires. Parfois il n’est pas simple de gérer des situations de diffamation sur le Web, entre autres à cause de cet anonymat possible.

Je tiens à souligner que pour le cas qui m’a inspiré ce billet, toutes les personnes impliquées visiblement écrivaient en leur nom, ce pourquoi, je pense, des excuses ont été faites puisqu’il s’agit aussi de savoir maintenir sa propre réputation après une bourde.

Voilà, le sujet est vaste, je crois avoir résumé assez bien mon point de vue. Est-il important d’être présent sur le Web ou non afin de contrôler son identité voire de se protéger contre d’éventuelles attaques? D’après moi, ce n’est pas tout à fait la question qu’il faut se poser. Je crois qu’il est plutôt judicieux de se demander si les actions de ceux qui utilisent déjà le Web sont des gestes responsables et respectueux envers autrui, aussi responsables et respectueux que nous devons l’être en tant qu’individu appartenant à une société comme la nôtre.

Connaissant mieux que quiconque l’impact de nos écrits en utilisant les médias sociaux, ne doit-on pas savoir «tenir ses doigts?» ou peut-être les «tourner 7 fois» avant de leurs redonner la liberté de taper quelques mots sur les touches d’un clavier? Peut-on se permettre d’exiger que ceux qui ne connaissent pas forcément ce milieu virtuel soient tout aussi au courant que nous sur le sujet? C’est un peu comme d’exiger que tous les conducteurs de voiture sachent aussi bien que le mécanicien comment fonctionne une automobile. Je crois que le meilleur moyen est d’éduquer, puisque l’Homme est capable d’apprendre. Néanmoins, l’éducation doit-elle passer par une punition et ensuite des explications? Pas par chez-nous en tous les cas!

Sur ce, je suis ouverte à lire vos points de vue à ce sujet, puisque je suis toujours curieuse de connaître la vision d’autrui. Moi, je me suis permise de rester discrète sur l’événement à l’origine de ce billet, et je le resterai également dans la modération des commentaires qui pourraient divulguer une information quelconque sur l’incident en question.

Lien intéressant :
Un article sur InternetActu.net qui aborde bien la question Qu’est-ce que le Web 2.0?
Vous pourriez aimer aussi ces billets
Journée de la femme – Questions sur le féminisme
Twitter: un service de microblogage
WordCamp Montréal le 11 et 12 juillet
Trois ans déjà! Merci à nos lecteurs!
À 5000 km de Jerome – Un road movie québécois
(3 votes, en moyenne pour ce billet: 4.67 sur 5)

Publié par Nicole Fodale dans Actualité, Curiosité, Sociale Mots clés: blogue, identité numérique, médias sociaux, présence Web, twitter, Web 2.0

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback de votre site.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
 
comment je voit le web pour la sante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment le chat fait-il pour boire ?
» SUJET ORAL: LA POLLUTION EN VILLE. QUELLE DANGER POUR LA SANTE?
» SOS débutant - comment procéder sur GFC pour payer les factures ?
» sommeil décalé - est-ce mauvais pour la santé ?
» Messages subliminaux, symboles occultes ou comment utiliser notre subconscient pour nous manipuler..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Un médicament !sos! :: maladies solutions :: votre sante-
Sauter vers: