LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/   Mar 18 Mai 2010 - 19:03

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/   Mar 18 Mai 2010 - 19:06

Le travail de deuil














Le
travail de deuil est l’expression employée pour évoquer le travail
psychologique progressif d’une personne après la perte d’un être cher.
Il s’agit d’un cheminement long, difficile et douloureux. Chacun
franchit les différentes étapes à son rythme, en fonction de son passé,
de son histoire, de ses ressources personnelles.






La période de choc



Après la perte d’un être aimé, le survivant est en état de choc : il est sidéré, abattu.

A l’annonce du décès, la première réaction est le refus ou le déni :
la personne se dit que ce n’est pas possible, qu’il y a une erreur.
Elle refuse de croire et d’accepter la disparition de la personne
décédée.

La personne en deuil vit de façon automatique, sans être vraiment
présente. Elle peut éprouver une grande difficulté à réfléchir ou à
prendre des décisions.

Elle peut aussi sentir une certaine distance par rapport à l’entourage.



La période de désorganisation



Cette phase commence lorsque l’endeuillé prend conscience de la
souffrance et du vide laissés par la perte. La tristesse et le
désespoir apparaissent. Après la mort du conjoint, tout semble
dérisoire. La personne envisage l’avenir avec crainte : elle n’a plus
goût à rien. Peu à peu, elle s’isole du monde extérieur. Ce repli sur
soi peut entraîner un ralentissement des activités intellectuelles (par
exemple perte de la mémoire).

La douleur morale est essentiellement liée à un sentiment d’abandon,
de solitude et de manque. La personne veuve découvre que sa vie a
basculé. Elle réalise qu’elle doit s’occuper seule de l’éducation des
enfants et assurer l’organisation du foyer. La désorganisation de la
vie relationnelle et matérielle peut amener la personne à prendre des
décisions brutales qu’elle regrettera par la suite, par exemple un
déménagement ou la vente de biens.

Ce qu’il faut retenir, c’est que cette phase de désorganisation est
"normale". En effet, la douleur morale est l’expression et la
conséquence du travail de désinvestissement qui s’opère nécessairement
après la perte d’un être aimé.

Chaque souvenir, chaque image du passé sont remémorés et associés à
l’idée de perte et de disparition. Ce processus s’accompagne d’un
désintérêt pour le monde extérieur, d’une absence d’élan, de goût pour
la vie et parfois de l’idée ou du désir de mourir (même s’ils ne sont
pas exprimés verbalement).



La période de réorganisation



Cette période commence lorsque la perte est acceptée, reconnue en
tant que telle. C’est la période de reconstruction de soi : la personne
est capable de se tourner vers l’extérieur, de créer de nouveaux liens
et de retrouver goût à la vie.

Cette période n’est pas acquise une fois pour toutes, elle peut être perturbée par un anniversaire ou un événement fortuit.

Cette réorganisation ne peut se faire sans l’aide des autres. Les
personnes ont besoin d’un appui, d’une bouée pour refaire surface. Or,
on constate, dans la société contemporaine, une grande solitude et une
difficulté à exprimer et à partager une peine.

Afin que le travail de deuil puisse s’effectuer dans les meilleures
conditions, il est important que l’endeuillé puisse voir le corps de la
personne décédée ; cela permet d’intégrer la réalité de la mort. Dans
le cas de disparition tragique du corps, le travail de deuil sera plus
long et plus difficile. L’entourage gardera souvent un espoir que la
personne aimée est toujours vivante, ce qui retardera le processus de
deuil.

Le milieu du travail ou la simple exécution des obligations
habituelles, qu’elles soient professionnelles ou familiales, peuvent
aider à maintenir un certain cadre de vie, mais, peu à peu, la solitude
se fait sentir, et le besoin apparaît de s’appuyer sur les autres.

Quelques conseils pour vous qui êtes en deuil :



  • pleurez si vous en éprouvez le besoin. Ne bloquez pas vos émotions,
  • accordez-vous le temps d’avoir du chagrin,
  • souvenez-vous que le chagrin doit suivre son cours normal : on ne peut le bousculer ou en faire l’économie,

  • acceptez l’aide des autres mais ne les laissez pas vous persuader que
    vous devez faire des choses avant que vous ne vous sentiez prêt à les
    faire,
  • prenez soin de vous. Mangez convenablement et consultez le docteur au moindre souci de santé,
  • autant que possible, maintenez une "routine" de vie normale et évitez des changements majeurs au cours de la première année,
  • vivez au jour le jour quand vous vous sentez déprimé,
  • avec le temps qui passe, soyez disponible pour entamer de nouvelles activités et faire de nouvelles connaissance
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
 
http://www.dialogueetsolidarite.asso.fr/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.scc.asso.fr/
» http://www.afpral.asso.fr/
» http://www.mcm.asso.fr/
» http://www.ela-asso.com/
» http://www.maia-asso.org/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Un médicament !sos! :: maladies solutions :: votre sante-
Sauter vers: