LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 le calcul des mayas pas comme nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71402
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109667
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: le calcul des mayas pas comme nous   Mer 7 Avr 2010 - 13:45

Les
Mayas




Parmi les
grandes
civilisations qui se développèrent sur le continent américain
avant l’arrivée des conquistadores, la plus brillante fut
certainement celle des Mayas.

Les
réalisations
culturelles (architecture, sculpture, etc.) de ce peuple
s’étendent
sur une période allant du tout début de notre ère
jusqu’au début du XVIe siècle.



De
nos jours les descendants des Mayas sont encore environ deux
millions,
vivant sur un territoire comprenant le sud du Mexique, le
Guatemala, le
Belize, le nord du Honduras et du San Salvador.







1.
Des cités dans la jungle

Un des
traits les
plus remarquables de la civilisation maya est d’avoir réussi,
dans un style architectural original, à bâtir des villes
de plusieurs dizaines de milliers d’habitants en pleine jungle
tropicale.

Les plus
importantes
cités de la période classique (250 à 900 après
J.-C.), sont Tikal et El Mirador dans lesquelles des pyramides
atteignent
70 mètres de hauteur, dépassant la cime des arbres de la
forêt.

Les autres
villes
importantes de cette époque sont Palenque, Copán, Tonina,
Bonampak.

Après un
déclin
encore inexpliqué de la civilisation de la période classique
(jusqu’à 900 après J.-C.), les Mayas abandonnèrent
la forêt pour fonder, sous l’influence des Toltèques
venus du Nord, une nouvelle civilisation.

Celle-ci
s’implanta
essentiellement sur la presqu’île du Yucatan au Mexique. On
peut citer Chichen Itza et Uxmal comme villes principales de
cette période.



2.
La science maya

2.1.
Astronomie

Les Mayas,
comme les
autres peuples précolombiens, étaient très intrigués
par les phénomènes célestes et tout particulièrement
par le mouvement des astres : le soleil, la lune et aussi la
planète
Vénus qui est très visible sous ces latitudes.

Ils
dressèrent
des tables très précises des positions de ces astres.





2.2.
Mathématique

Le système
de calcul était basé sur 20 et non sur 10 comme chez nous.
En effet, l’homme a 20 doigts, mains et pieds compris. Le
chiffre
20 était synonyme du mot « homme ».

Les Mayas
n’utilisaient
que trois symboles pour représenter les chiffres :
un
point pour l’unité, une barre pour cinq et un coquillage stylisé

pour le zéro.


L’utilisation
du zéro fut adopté beaucoup plus tardivement sur le vieux
continent.

En disposant
ces symboles
de bas en haut (ou de droite à gauche) on peut représenter
n’importe quel nombre.







2.3.
Calendrier

Les
connaissances
astronomiques et mathématiques acquises, les Mayas développèrent

un système de calendrier très complexe plus précis
que notre calendrier grégorien (adopté en 1582).

2.4.
Écriture

Toutes les
connaissances
pouvaient être transcrites sur papier par l’intermédiaire
d’une écriture qui reste aujourd’hui encore bien mystérieuse.

Cette
écriture
est à la fois idéographique (symboles exprimant une idée)
et phonétique (symboles représentant des sons). Nous ne
disposons malheureusement d’aucun document permettant une
comparaison
comme la pierre de Rosette pour l’écriture des anciens
égyptiens.

Les livres
mayas,
en papier d’écorce, – dont ce livre a adopté la
présentation en accordéon – sont appelés codex.

Il ne reste
que quatre
codex mayas qui portent le nom de celui qui l’a découvert
ou celui de la ville où il est déposé : le codex
de Madrid ou codex Tro-Cortesiano, le codex de Paris ou codex
Pérez,
le codex de Dresde et le codex de New-York ou codex Grolier.




3.
Les dieux et les hommes

Les Mayas
avaient
une conception très hiérarchique de leur place dans ce monde
: un dieu créateur des dieux, eux-mêmes créateurs
des hommes et de l’univers. L’univers était divisé
en plusieurs niveaux ; chaque niveau avait ses forêts, ses
habitants,
son ciel.

Les cieux
étaient
habités par Hach Äk Yum, notre vrai père, créateur
des hommes et des cieux.

Le monde
souterrain
abritait Su Kun Yum, le frère aîné de notre père.
C’est là que séjournait l’âme des morts.





La marche
du soleil.

Chaque soir
le soleil
se couche à l’Ouest. Il est récupéré
par Su Kun Yum qui le garde chez lui pour qu’il se repose. Le
matin
il le ramène au pied du pilier Est ; c’est l’aube d’un
nouveau jour.

C’est grâce
à Su Kun Yum que celui qui nous chauffe et nous éclaire
revient tous les matins, jusqu’à ce que les quatre piliers
– les piliers des points cardinaux – qui soutiennent la terre
ne se rompent par l’usure du temps et ne produisent ainsi la fin

du monde.




Quelques
dieux mayas
:

Ah Puch,
dieu de la
mort ;

Chac, dieu
de la pluie
;

Yum Kaax,
jeune dieu
du maïs ;

Xaman Ek,
dieu de
létoile polaire.




En
effet, l’homme a 20 doigts: mains et pieds compris.

Le
chiffre 20 était synonyme du mot "homme".
Les Mayas n’utilisaient
que trois symboles pour représenter les chiffres :



  • un point pour l’unité


  • une barre pour cinq


  • un coquillage stylisé pour le zéro.


L’utilisation du zéro fut adopté beaucoup plus tardivement sur le vieux
continent.
En disposant ces symboles de bas en haut (ou de droite à gauche) on peut
représenter n’importe quel nombre.
(Source)







Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
 
le calcul des mayas pas comme nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensé
» 2010: Le 12/06 vers 01h00 - qui a vu comme nous? - Calais - (62)
» « Père saint, garde mes disciples ... pour qu'ils soient un, comme nous-mêmes »
» manger "comme une grande"!
» a quel âge lui proposer la même alimentation que nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Bric à brac maison astuce!! :: Truc maison liens divers2222 :: les bonnes affaires ici !! :: les bonnes actuces !fleur-
Sauter vers: