LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur


INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilAccueil  portailportail  ÉvènementsÉvènements  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 les educateurs son le moteur de cette reussite.....

Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74776
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113751
Date d'inscription : 11/06/2008

les educateurs son le moteur de cette reussite..... Empty
MessageSujet: les educateurs son le moteur de cette reussite.....   les educateurs son le moteur de cette reussite..... I_icon_minitimeDim 20 Juil 2008 - 20:55

Un grand merci à Daniel CALIN....
pour son site.....
es enfants agressifs, violents, instables, anxieux, souvent inquiétants...
Leurs comportements, déviants, inadaptés, difficiles, sans limites, impulsifs ou mutiques, parfois incompréhensibles...
Leurs troubles d’attention, d’apprentissage, relationnels, toujours préoccupants...
Des enfants en mal de repères, dans l’incapacité de maîtriser, de ressentir, de comprendre des comportements qui pourtant leur appartiennent...
Alors des enfants qui “déboussolent” un entourage ne pouvant souvent répondre qu’à la partie visible d’un iceberg qu’ils leur présentent...

Mais alors qu’est-ce que ces enfants aux (en) troubles du comportement viennent justement “troubler” dans cet entourage ?
Que voile, parfois si obscurément, l’autre partie immergée de cet iceberg (et qui parfois nous amènerait à ne répondre qu’à l’autre partie) ?

Au fil des années passées auprès d’eux, j’éprouve encore plus fortement une forme d’empathie à l’égard de ces enfants, de leurs troubles, d’une souffrance parfois ressentie comme incomprise, abandonnée, oubliée, délaissée, qui m’amène à vouloir toujours plus plonger vers cette face cachée, en quête d’une aide vraie...
J’entrevois alors “ces instants où l‘autre nous touche, éveille en nous la sympathie, le désir de comprendre ses difficultés et de l‘aider”, peut-être “les instants où vibre en nous une reconnaissance de quelque chose qui nous appartient, que nous éprouvons, qui nous fait ressentir l‘autre”(1) et nous pousse à l’accompagner…

Mais comment pouvoir aider des enfants, dont le comportement, les actes et les paroles (qui les ont amené à un déplacement “socio-scolaire”) peuvent à tout moment être imprévisibles, explosifs, déroutants, dont les caractères sont parfois si changeants, dont la personnalité souvent ambiguë peut mettre les personnes qui les accompagnent dans une position inconfortable ?
Comment s’engager, professionnellement, mais aussi humainement, auprès de ces enfants, sans essayer de profondément les comprendre ?

Éduquer est un «métier impossible» disait Freud !(2)

Et même si cette affirmation avait été présentée sous forme de boutade (ou peut-être d’une éventuelle provocation à réfléchir ?), c’est à l’impossible que serait tenus tout éducateur au sens large… - Ce, d’autant plus fortement avec des enfants dont la manifestation des troubles «perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages»(3) et les propulse «dans un processus handicapant»(4).

Et pourtant les ITEP existent - des éducateurs, instituteurs, rééducateurs (…) interviennent et accompagnent chaque jour ces enfants souvent stigmatisés de «difficiles»…
Les actions menées, les projets entrepris, les progressions observées sont alors peut-être, malgré parfois certaines désillusions, autant de choses à évoquer, parler, transmettre pour profondément réhabiliter ces enfants «exclus» dans leur place et vie d’enfant, mais aussi pour faire tomber cette image trop souvent fausse et stéréotypée des ITEP…

Eric FURSTOS








./index.html
./presentation.html
./resume loi.html
./articles.html
./liens.html
./me contacter.html
Vingt … puis … dix - Deux chiffres, étroitement
liés à ma profession d’Éducateur Spécialisé,
qui m’auront amené à ouvrir ce site :

Vingt pour vingt années de travail dans le secteur social - vingt années ponctuées, soulignées par deux formations, celle de Moniteur-Éducateur, puis d’Éducateur Spécialisé.
Dix pour dix ans d’intervention auprès d’enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement dans un Institut Thérapeutique, Éducatif et Pédagogique.

Vingt - puis - dix années pour un processus, passant par des caps, des étapes (parfois difficiles…), des moments réflexifs entre théorie et pratique en allers-retours incessants, des explorations de vécus, de situations, étayant ma pensée, mon expérience, mon positionnement professionnel et personnel...
Un cheminement traversé, composé par des rencontres, des expériences, des interventions, des remises en questions, des réflexions sur les autres, sur moi - plus largement sur une, des pratiques éducatives - qui m’amène, progressivement, je crois, à l’approfondissement d’une identité professionnelle en lien avec ma personnalité, en lien avec ma perception des besoins de l’Autre, de ma capacité à y répondre seul et/ou avec d’autres... - une identité professionnelle basée sur trois axes qui me semblent profondément essentiels : la réflexion, la pratique, l’humilité.


Alors un (ce) site pourquoi ? Pour quoi dire ?

“L’expérience est une lanterne que l’on porte dans le dos”, cette citation de CONFUCIS pourrait à elle seule expliquer ma démarche...
J’ai commencé à travailler, en tant que stagiaire de contact dans une Maison d’Enfant à Caractère Sociale pendant cinq années.
Au cours de ma première formation, j’ai été amené à intervenir dans un Institut Médico Pédagogique auprès d’enfant déficients mentaux, puis dans une autre Maison d’Enfant à Caractère Sociale dans laquelle suis resté quatre années.
Je me suis ensuite engagé vers l’accompagnement d’enfants présentant des troubles du comportements et de la personnalité en Institut de Rééducation (devenu Institut Thérapeutique, Éducatif et Pédagogique conformément au Décret n°2005-11).
Bientôt vingt années de travail auprès d’enfants, d’adolescents, de familles, vingt années au centre de séparations, d’accompagnements éducatifs au quotidien, d’échecs, de difficultés, de progrès, de réussites, de “retissage de liens”, de retrouvailles parents-enfants, d’orientations, de départs...

Vingt années d’expériences ! Mais qu’en dire, qu’en transmettre, qu’en penser, qu’en faire...

“L’expérience est une lanterne que l’on porte dans le dos”(5).
Joseph ROUZEL vient rappeler que cette expérience ne suffit pas à elle seule, elle éclaire peut-être le chemin parcouru, mais pas celui qui se trouve devant.
Aussi, pour que cette lumière s’élargisse et puisse servir pour avancer, il nous faut réfléchir l’expérience, étudier son contenu, ses situations vécues, ressenties, perçues, la traverser d’apports théoriques, pour en construire des savoirs, des discours transposables quand cela est possible, transmissibles, des “savoirs faire”, peut-être des “savoirs être”...


Alors ce site ...

Pour parler de (des) ITEP et des enfants présentant des troubles du comportements...
Ce site comme lieu de témoignage, de réflexion sur la pratique éducative auprès d’enfants dit “TCC” - comme espace pour des récits d’expériences et de recherches de compréhension, d’hypothèses (...), espace de mise à distance pour une prise de recul, une clinique de l’intervention éducative, un lieu d’accueil d’autres textes d’autres éducateurs, un lieu de partage des actions éducatives...
Un site en remaniement permanent traversé par d’autres écrits, d’autres réflexions, d’autres expériences, d’autres rencontres, d’autres situations...

Enfin un site pour laisser place à l’écriture d’éducateur(s) - mais pas seulement, je l’espère !!!
Un site pour essayer de “formaliser (peut-être conceptualiser ?) sa pratique, donner à voir ce qui constitue l’acte”(6) - tout en gardant leur (notre) particularité d’éducateurs, “gardiens du quotidien”, soutiens, images identificatoires (...), tout en préservant “leur (notre) espace d’engagement auprès des personnes qu’ils (que l’on) accompagnent et soutiennent au quotidien”...(7)

Alors un site pour dire, pour oser, même se tromper peut-être (?) et pour «démentir», à ma (notre) façon, ce qu’explique pourtant très justement Joseph Rouzel dans son sous-chapitre “Éducateurs et écriture” : “les éducateurs ne parlent pas de ce qu’ils font, n’écrivent rien de ce qu’ils soutiennent, on cause pour eux!”(8) ou encore “on pense pour eux, on écrit à leur place !”(9)...

Éric FURSTOS

L'ensemble de ce site et son contenu sont protégés en vertu de la loi sur les droits d'auteur.
Eri
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
 
les educateurs son le moteur de cette reussite.....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourcentage reussite OPJ cette année.
» Cette opération consistait à quoi ?
» [PRET] Cache plastique cote passage sous moteur (fixe sur cache fibre)
» [RECH] Faisceau moteur + pièces.
» claquement moteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Un médicament !sos! :: maladies solutions :: votre sante-
Sauter vers: