LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 stimulateur cardiaque invention fleur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WURTZ-57
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : médecin et chimiste
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 320
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: stimulateur cardiaque invention fleur !   Lun 20 Mai 2013 - 19:35

musique

stimulateur cardiaque


Le stimulateur cardiaque, ou pacemaker, ou pile est un dispositif implanté dans l’organisme délivrant des impulsions électriques au cœur et permettant par exemple d’accélérer ce dernier lorsqu’il est trop lent.
Le Défibrillateur Automatique Implantable (DAI) est un type de stimulateur cardiaque indiqué dans la prévention de la mort subite.


:soleil:
Revenir en haut Aller en bas
WURTZ-57
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : médecin et chimiste
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 320
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: stimulateur cardiaque invention fleur !   Lun 20 Mai 2013 - 19:36



C'est en 1780 que Luigi Galvani démontre que la stimulation électrique d'un nerf provoque la contraction du muscle relié. En 1791, il répète la même expérience avec succès sur le cœur.
En 1872, Duchenne de Boulogne tente de ressusciter une noyée avec des impulsions électriques rythmées.
D'autres tentatives de stimulations électriques du cœur par voie externe ont été tentées en 1926 à Sydney.
En 1931, Albert Hyman dépose un brevet pour une machine délivrant des impulsions électriques au cœur par l'intermédiaire d’une aiguille enfoncée dans ce dernier et décrit les premiers succès de sa méthode.
En 1950, un nouveau modèle est développé, toujours externe, à base de tubes à vide et faisant près de 30 cm de hauteur. Il devait rester branché au secteur.
En 1957 apparaît le premier modèle sur batterie1.
Le premier stimulateur cardiaque totalement implantable est posé en octobre 19582.
Les années soixante verront l'apparition des sondes endocavitaires qui sont utilisées de nos jours : l'électrode est introduite dans les cavités cardiaques par une ponction d’une veine et ne nécessite donc plus un chirurgien pour positionner celle-ci à la surface du cœur. Les premiers appareils avec fonction d'écoute apparaissent durant la même période.
1960. Wilson Greatbatch 3
Le milieu des années 1970 voit apparaître deux progrès majeurs : premiers stimulateurs programmables par un boîtier externe, utilisant des radio-fréquences, et premiers stimulateurs double-chambre en 1963 (une sonde dans l'oreillette et une dans le ventricule, ce qui permet de conserver la séquence naturelle de la contraction auriculo-ventriculaire).
En 1972 est implanté le premier stimulateur à combustible atomique. Ce modèle a été abandonné à la fin des années 1980.
Les années 1980 sont marquées par les stimulateurs asservis (augmentant la fréquence de stimulation avec l'effort du patient) ainsi que des essais de pacemaker ayant un générateur du Plutonium 238.
Le premier défibrillateur implantable est créé en 1985. Grâce à une diminution de son volume et de son coût, ce matériel commence à avoir un véritable développement clinique.
La fin des années 1990 voit apparaître les stimulateurs multisites permettant de stimuler les deux ventricules (ou oreillettes) de manière synchrone permettant une amélioration en cas d'insuffisance cardiaque.


:soleil:
Revenir en haut Aller en bas
WURTZ-57
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : médecin et chimiste
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 320
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: stimulateur cardiaque invention fleur !   Lun 20 Mai 2013 - 19:37



Il est composé d’un boîtier et d’une ou plusieurs sondes.


:soleil:
Revenir en haut Aller en bas
WURTZ-57
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : médecin et chimiste
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 320
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: stimulateur cardiaque invention fleur !   Lun 20 Mai 2013 - 19:38



Le boîtier [modifier]
Il se compose :
d’une source d’énergie (une batterie fonctionnant au Lithium-Ion). Elle n'est pas rechargeable (le boîtier en fin de vie doit être remplacé lors d'une opération chirurgicale). L'avantage de ce type de batterie est sa durée de fonctionnement prolongée, avec une baisse progressive de la tension qui permet d'estimer la durée de vie résiduelle4.
d’une électronique permettant de délivrer des impulsions électriques calibrées en fréquence, amplitude et largeur d’amplitude.
d’un système de détection de l’activité électrique spontanée du cœur, permettant de ne fonctionner qu’en cas de défaillance de celle-ci (mode sentinelle).
d’un système de mesure permettant de connaître la résistance des sondes (impédance), la charge de la pile, les statistiques de fonctionnement.
une antenne radio-fréquence permettant la communication de données à travers la peau vers un dispositif externe.
Suivant les modèles, le boîtier comporte également :
un (ou plusieurs) capteur(s) d’activité du patient permettant d’accélérer le rythme cardiaque suivant ce dernier. La pile est alors dite « asservie à l’effort ». Le capteur

le plus simple est un détecteur de mouvement inertiel qui postule que l’intensité de ce dernier est proportionnel à l’effort du patient. Cependant, des capteurs dits physiologiques ont été développés, comme la mesure de la ventilation ou du segment ST5.
des capteurs permettant l'évaluation de la fonction cardiaque. Une mesure de l'impédance entre la sonde et le boîtier est ainsi corrélé au contenu en eau de la cage thoracique et peut baisser en cas d'œdème pulmonaire6, même si la sensibilité et la spécificité de ce genre de mesure n'est pas optimale7.
des algorithmes permettant le basculement d’un mode à l’autre en cas de troubles du rythme cardiaque, de réguler la tension de sortie suivant les situations, ce qui permet d’allonger la durée de vie de la pile,
un système d'exportation des données par téléphonie permettant d'avertir le centre implanteur d'éventuels problèmes sans que le patient ait besoin de se déplacer (télémédecine).

La taille du stimulateur a aussi été considérablement réduite et reste principalement limitée par celle de la batterie/pile intégrée (jusqu'à 10 centimètres cube).
Les sondes [modifier]
Souples, elles relient le boîtier au cœur. Elles sont constituées d'une âme conductrice et d'une gaine isolante. Elles peuvent être unipolaire (une seule électrode distale), ou bipolaire (deux électrodes distales). Afin d'assurer un meilleur contact avec le muscle cardiaque, elles peuvent être pourvues d'une tête relarguant un médicament luttant contre l'inflammation locale. La fixation des sondes au niveau du muscle cardiaque peut être faite de manière passive («à barbe» sous forme d'aspérités) ou active («à vis»). La sonde peut être rigidifiée transitoirement, ce qui facilite la mise en place, en y introduisant un fin guide métallique, retiré en fin de procédure8. Elles étaient en Elgiloy, alliage de cobalt, de chrome et de nickel durant les années 1970s. Elles sont depuis dans des alliages comprenant titane, iridium et carbone.
Un boîtier peut être connecté à une seule sonde (pile monochambre ou monofocale) ou à deux sondes (pile double chambre ou bifocale). Dans ce dernier cas, l'extrémité de la première sonde est positionnée dans l'oreillette droite, celle de la seconde dans le ventricule droit.

Dans certains cas, il existe une troisième sonde dont l'extrémité est située dans le sinus coronaire en contact du ventricule gauche. Il s'agit alors d'un stimulateur triple chambre (ou bi-ventriculaire), employé dans le traitement de certains types d'insuffisance cardiaque. Des systèmes quadri-chambres ont aussi été développés et implantés. Ils restent cependant d'utilisation rare.
Les sondes de défibrillateur sont, en règle générale, bipolaires, et recouvertes dans leur distalité d'un long ressort métallique permettant la délivrance du choc électrique.

Les types de stimulateurs cardiaques [modifier]
Un stimulateur peut être simple ou monochambre, double chambre, voire triple chambre (dans le cadre de la resynchronisation cardiaque, modalité de traitement de l'insuffisance cardiaque). Le nombre de chambres indique le nombre de sondes qui relient le stimulateur aux oreillettes et ventricules. Il peut augmenter ou non sa fréquence de stimulation lors d'un effort (asservissement). Il peut comporter une fonction de défibrillation ventriculaire par l'intermédiaire d'un choc électrique délivré par la sonde ventriculaire : il s'agit alors d'un défibrillateur automatique implantable (DAI).
Le type de stimulation est symbolisé par l'association de trois lettres majuscules, parfois complétée par une quatrième.
La première lettre symbolise la cavité cardiaque stimulée : A pour oreillette, V pour ventricule, S pour single (une des deux), D pour dual (les deux), O pour aucune.

La deuxième lettre symbolise la cavité cardiaque détectée (même nomenclature).
La troisième lettre symbolise le mode de déclenchement : I pour inhibé, T pour déclenché (trigger en anglais), D pour les deux.
La quatrième lettre symbolise les fonctions complémentaires : R est la plus fréquente et signifie asservi à l'effort (le stimulateur réagit au rythme cardiaque).
Ainsi une pile VVI stimule uniquement le ventricule, a une fonction de détection de l'activité spontanée de ce dernier, la présence de celle-ci inhibant le déclenchement de la pile.
Les fabricants [modifier]
En 2006, sept marques (5 groupes industriels) se partagent le marché :
Medtronic ;
Vitatron qui appartient à Medtronic ;
Saint-Jude ;
Guidant qui appartient à Boston Scientific ;
Sorin Group fruit de l'association Sorin Biomedica et ELA Medical;
Biotronik ;
Medico


:soleil:
Revenir en haut Aller en bas
WURTZ-57
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Localisation : Strasbourg
Emploi/loisirs : médecin et chimiste
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 320
Date d'inscription : 17/06/2009

MessageSujet: Re: stimulateur cardiaque invention fleur !   Lun 20 Mai 2013 - 19:39



:soleil:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: stimulateur cardiaque invention fleur !   

Revenir en haut Aller en bas
 
stimulateur cardiaque invention fleur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» stimulateur cardiaque invention fleur !
» Poêle Téfal invention ((fleur))
»  Ascenseur ( invention )!fleur
» construction à énergie positive invention !!fleur
» Le sucre d'orge invention ;fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: les inventions,72!fleur! :: 72 invention!fleur!construction :: inventions des S-
Sauter vers: