LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 invention audiard phrases cultes fleur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:21

cinema

Paul Michel Audiard, né à Paris le 15 mai 1920 et mort à Dourdan le 28 juillet 19851, est un dialoguiste, scénariste et réalisateur français de cinéma, également écrivain et chroniqueur de presse.
S'inspirant de la gouaille du peuple parisien, les dialogues de Michel Audiard constituent l'un des meilleurs témoignages de l'irrévérence détachée propre aux années 1960. Parfois qualifié d'anarchiste de droite2, un des seuls regrets qu'on lui connaisse3 est de ne pas avoir eu le temps d'adapter à l'écran le Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline. Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques Audiard.
Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:22

cafe


Paul Michel Audiard naît au 2 de la rue Brézin[réf. nécessaire], dans le 14e arrondissement de Paris, quartier populaire à l’époque, où il est élevé par son parrain. Il y poursuit sans grand intérêt des études qui le mènent jusqu'à un certificat d’études et un CAP de soudeur à l’autogène. Passionné très jeune de littérature et de cinéma, il se forge une solide culture en lisant notamment Rimbaud, Proust et Céline et découvre les dialogues de Jeanson et de Prévert. Passionné également de bicyclette, il traîne du côté du Vélodrome d'hiver où il rencontre André Pousse, qu'il introduira plus tard dans le métier d’acteur. Songeant un temps à faire carrière dans le vélo, il y renonce toutefois car il « ne montait pas les côtes ». La Seconde Guerre mondiale, à laquelle il ne participe pas, est pour lui une période de privations et la Libération, le spectacle de tristes règlements de comptes.
Le 3 mai 1947, il épouse Marie-Christine Guibert en l'église Saint Dominique (Paris XIVe). "Cri-Cri" lui donnera deux garçons : François (né en 1949, décédé en 1975) et Jacques (né le 30 avril 1952).
Au lendemain de la guerre, il vivote comme livreur de journaux, ce qui lui permet d’approcher le milieu du journalisme. Il entre ainsi à l'Étoile du soir où il commence une série d'articles sur l'Asie rédigés sur les comptoirs des bistrots parisiens. La découverte de l'imposture lui valant d'être rapidement remercié, il devient alors critique pour Cinévie. En 1949, le réalisateur André Hunebelle le fait entrer dans le monde du cinéma en lui commandant le scénario d’un film policier, Mission à Tanger, bientôt suivi de deux autres films, trois romans policiers, et des premiers succès d’adaptation de romans au cinéma : (Le Passe-muraille, Les Trois Mousquetaires). Sa notoriété s’étend et, en 1955, c’est la rencontre avec Jean Gabin à qui il propose le scénario de Gas-oil. Ainsi commence une collaboration de sept ans et 17 films, dont plusieurs grands succès : (Les Grandes Familles, Les Vieux de la vieille, Le Baron de l'écluse, Un singe en hiver), et qui ne s’est que peu interrompue : (Babette s'en va-t-en guerre, Un taxi pour Tobrouk).
Michel Audiard est à présent un scénariste populaire, ce qui lui attire les foudres des jeunes cinéastes de la Nouvelle Vague pour lesquels il symbolise le « cinéma de papa ». En 1963, après s’être un peu fâché avec Jean Gabin, il écrit pour Jean-Paul Belmondo (100 000 dollars au soleil d'Henri Verneuil) et toute une équipe d’acteurs talentueux, dont Lino Ventura, Francis Blanche, Bernard Blier, Jean Lefebvre, (Les Tontons flingueurs et Les Barbouzes de Georges Lautner). Mais la fâcherie avec Jean Gabin ne dure pas et ils se retrouvent en 1967 pour Le Pacha et collaboreront encore occasionnellement (Sous le signe du taureau de Gilles Grangier ou Le drapeau noir flotte sur la marmite).
En 1966, il entame une carrière de réalisateur et tourne des films dont les titres sont parmi les plus longs du cinéma français : (Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !, Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages). Mais après huit films et un documentaire, dont les succès restent médiocres, il revient à sa véritable vocation.
Le 19 janvier 1975, alors qu’il travaille avec le réalisateur Philippe de Broca au scénario de L'Incorrigible, il est durement touché par la nouvelle de la mort de son fils François, tué dans un accident de voiture. Il en conservera une profonde tristesse qui donnera désormais à son œuvre une tonalité plus sombre (Garde à vue et Mortelle randonnée de Claude Miller), même s’il continue par ailleurs à participer à de gros succès populaires (Le Grand Escogriffe, Tendre Poulet, Le Guignolo, Le Professionnel, Canicule). En 1978, il publie un roman en partie autobiographique La nuit, le jour et toutes les autres nuits, pour lequel il recevra le prix des Quatre jurys. Il obtient enfin la reconnaissance de ses pairs en remportant le César du meilleur scénario en 1982 pour Garde à vue.


Tombe au cimetière de Montrouge
Il meurt le 28 juillet 1985 dans sa maison de Dourdan en Essonne, des suites d'un cancer, à l'âge de 65 ans. Il repose au cimetière de Montrouge.
Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:22

cinema

(Les films dont Michel Audiard a signé réalisation scénario et dialogues)
1951 : La Marche (moyen métrage)
1968 : Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages
1969 : Une veuve en or
1969 : Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !
1970 : Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques
1971 : Le drapeau noir flotte sur la marmite
1972 : Elle cause plus... elle flingue
1973 : Vive la France (documentaire satirique d'histoire de France)
1974 : Comment réussir quand on est con et pleurnichard
1974 : Bons baisers à lundi

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Audiard
Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:22

Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:24

bouquet+

Le Cave se rebiffe
Citations « Le Cave se rebiffe » sur Wikiquote, le recueil de citations libre
Le Cave se rebiffe est un film français de Gilles Grangier tourné en 1961. Les dialogues sont de Michel Audiard. Le film est issu d'un roman d'Albert Simonin.
[modifier]Les citations remarquables

Avec mon mari c'est pas facile à savoir. Il n'était déjà pas causant avant. Maintenant il n'ouvre plus la bouche que pour manger.
Martine Carol, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Parce que j'aime autant vous dire que pour moi Monsieur Éric avec ses costards tissés en Écosse à Roubaix, ses boutons de manchettes en simili et ses pompes à l'italienne fabriquées à Grenoble, et ben c'est rien qu'un demi-sel. Et là, je parle juste question présentation. Parce que si je voulais me lancer dans la psychanalyse, j'ajouterais que c'est le roi des cons. Et encore les rois, ils arrivent à l'heure. Parce que j'en ai connu moi, mon cher maître, des rois, et puis pas des petits. Les Hanovre, les Hohenzollern. Rien que du micheton garanti croisade.
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard
Citation choisie citation du jour pour le 26 mars 2011.

Car c'est pour vous dire que pour votre ami Éric, ses grands airs, il peut se les cloquer dans le baba.
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Oh mon cher maître, je vous en prie, hein ! Entre le baron Édouard et un traine-patin comme Éric, il y a une marge.
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

L'honnêteté, ça se paye !
Antoine Balpêtré, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Il blanchit sous le harnais, hein. Trente ans de fausse monnaie et pas un accroc. Un mec légendaire quoi. Les gens de sa partie l'appellent le Dabe et enlèvent leur chapeau rien qu'en entendant son blaze. Une épée, quoi !
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard



La coupure de 100 florins démonétisée en 1945.
Pauvre con ! Le droit ! Mais dis-toi bien qu'en matière de monnaie les États ont tous les droits et les particuliers aucun !
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard
Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:25

:poule:


Dire qu'il suffit de mettre un gigot au feu pour voir s'amener les emmerdeurs !
Ginette Leclerc, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le faux talbin, Messieurs, est un travail qui se fait dans le feutré.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Eh bien Messieurs, ce cave a une paluche qui vaut de l'or. Une main raphaëlienne ! Nous tenons un petit prodige, et j'aime mieux vous dire que l'affaire s'annonce grandiose, hein.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Dis donc, cette morue va nous casser la cabane ! Neutralise-la, Bon Dieu ! Neutralise la !
En parlant de la femme du cave.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Et dites-vous bien que dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres.
Le Dabe en s'adressant au cave.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père ! Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Elle doit remonter à Ben-Hur, sa charrette !
En parlant de la voiture d'Éric Masson.
Maurice Biraud, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Bien sûr qu'on peut tourner demain. Seulement, demain c'est dimanche. Et un imprudent qui travaille un dimanche peut éveiller des curiosités malsaines. Et dites vous bien que ces belles images peuvent devenir très vite des billets touristiques pour Poissy, Clairvaux et autre lieux très réputés. Pas d'amateurs ?
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Je connais ton honnêteté mais je connais aussi mes classiques. Depuis Adam se laissant enlever une côte et Napoléon attendant Grouchy, toutes les grandes affaires qui ont foiré étaient basées sur la confiance.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Faire confiance aux honnêtes gens est le seul vrai risque des professions aventureuses.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard
Citation choisie citation du jour pour le 10 juillet 2009.

Mais avec votre papelard à dix sacs la rame, vous pourrez toujours vous établir marchand de papier, ou vous en servir à ce que je pense, comme ça vous liquiderez votre stock !
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Ta bagnole, ta gonzesse, tes combines... V'la pour ton pif !
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Il va sans dire que les protagonistes de cette vilaine histoire furent arrêtés la semaine suivante et condamnés aux peines prévues par l'article 139 du Code Pénal.
Message de fin du film. Il s'agit bien sur de l'article 139 de l'ancien code pénal, un nouveau code pénal est entré en vigueur en 1994 et les articles relatifs à la fausse monnaie sont les 442-1 et suivants.
néant, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard, Albert Simonin et Gilles Grangier

L'éducation, ça s'apprend pas.
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Mais pourquoi j'm'énerverais ? Monsieur joue les lointains ! D'ailleurs, j'peux très bien lui claquer la gueule sans m'énerver !
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Dans un ménage, quand l'homme ne ramène pas un certain volume d'oseille, l'autorité devient, ni plus ni moins, d'la tyrannie... Et l'autoritaire, un simple emmerdeur prétentieux !
Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Bon Dieu aurait pu te faire honnête. Tu as de la chance: Il t'a épargné.
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Nous allons donc confier notre petit trésor aux seuls gens qui n'égarent jamais rien… Aux employés de cette administration que le monde entier nous envie, j’ai nommé les PTT…
Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

[modifier]Les répliques remarquables

Charles Lepicard : Entre nous, Dabe ! Une supposition, hein ! Je dis bien une supposition. Que j'aie un graveur, du papier et que j'imprime pour un milliard de biffetons. En admettant, c'est toujours une supposition, hein ! En admettant qu'on soye cinq sur l'affaire. Cela rapporterait net combien à chacun ?
Le Dabe : Vingt ans de placard ! Les bénéfices ça se divise, la réclusion ça s'additionne !
Bernard Blier et Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Bon, alors maintenant, passons aux questions techniques ! Avez-vous prévu un endroit pour le tirage ?
Charles Lepicard : Je crois que nulle part on serait mieux qu'ici. J'avais pensé à la cave. On pourrait débarrasser un coin.
Le Dabe : Tiens ! Allons ! Et pourquoi pas sur le trottoir ! T'as déjà entendu rouler une bécane d'imprimerie ?
Jean Gabin et Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Ce que je suis venu te demander, c'est le papier de Mandarès. T'as pas intérêt de le garder plus longtemps. hmm ? Pour peu que la Marne monte un petit chouye du côté de ton hangar, il va onduler et se piquer ton papelard.
Pauline : Y'a une porte à mon hangar, tout acier !
Le Dabe : Et une porte ça s'ouvre ! Et puis il y a les malfaisants.
Pauline : Si je comprends bien, tu prends la succession de Mandarès. Du coquille j'en ai, cinq rames, total deux briques. Et cash !
Le Dabe : Oh ben, à ce blot là, tu peux le garder et t'en faire des cornets à frites.
Françoise Rosay et Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Pauline : À quoi je le reconnaitrais ?
Le Dabe : Un beau brun, avec des petites bacchantes, grand, l'air con !
Pauline : Ça court les rues, les grands cons !
Le Dabe : Ouais ! Mais celui-là c'est un gabarit exceptionnel ! Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre étalon ! Il serait à Sèvres !
Sèvres est la ville où se trouve le Bureau international des poids et mesures. Une barre de platine iridié (dont la longueur égale la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre), exposée au pavillon de Breteuil, a servi de mètre-étalon depuis l'origine du système métrique (1790) jusqu'à ce que l'on définisse le mètre d'après la longueur d'onde d'un des rayonnements de transition de l'atome de krypton.
Françoise Rosay et Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Pour une fois que je tiens un artiste de la Renaissance, je ne veux pas le paumer à cause d'une bévue ancillaire
Léa Lepicard : une quoi ?
Le Dabe : Une connerie de ta bonniche !
Jean Gabin et Ginette Leclerc, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Éric Masson : C'est marrant que vous m'ayez reconnu tout de suite !
Pauline : On m'avait fait un portrait parlé ! Je ne pouvais pas me tromper.
Franck Villard et Françoise Rosay, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Pour la livraison ?
Tauchmann : À domicile, comme toujours : talbin contre talbin. Je te prépare ça en francs français, coupures de dix mille ?
Le Dabe : J'aimerais mieux une monnaie plus sérieuse : dollars, coupures de 100.
Jean Gabin et Heinrich Gretler, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Écoute-moi bien, mon petit Robert ! Le bon Dieu t'a donné une main exceptionnelle. Il aurait pu te créer honnête, il t'a même épargné ça ! Alors tu ne penses pas que tu devrais laisser certains avantages aux déshérités ? Aux caves, à ceux qui en ont vraiment besoin ?
Robert Mideau : Besoin de quoi ?
Le Dabe : De faire des heures supplémentaires !
Jean Gabin et Maurice Biraud, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Le Dabe : Oh là ! Mais attention Messieurs, hein ! Qu'est ce qui se passe ? J'ai l'impression que vous êtes en train de me monter un turbin.
Charles Lepicard : T'es pas fou, non ?
Le Dabe : Ah non, je ne suis pas fou ! Et puis pas fou du tout, même ! Et si seulement vous voulez me faire jongler vous n'aurez pas beau chpile, c'est moi qui vous le dit ! Et votre papier véreux, là, qu'est ce que c'est ? Il n'était pas dans l'inventaire, d'où sort-il ?
Éric Masson : Écoute Dabe. Je crois qu'il faut être franc. On voulait vous faire une surprise.
Le Dabe : (Il colle une giffle à Éric). Et ça c'en est une ? Faire une surprise, vous vouliez me repasser, oui ! Et avec du papelard à démaquiller, encore ! C'est pour ça que vous avez cloqué le môme dans le coup. Seulement il s'est fait la malle avec ton talbin, l'enfant prodige ! Alors comme çà il n'y a pas de jaloux, on est tous au repasse-man ! Pour une fois que ta Hollande me casse pas la cabane, il faut ce que soit un merdeux qui me fasse marron, à mon âge ! Et je ne peux même pas porter plainte !
Jean Gabin, Bernard Blier et Franck Villard, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Solange Mideau : Il m'a fait la malle ! À moi sa petite reine.
Le Dabe : C'est bien la seule chose qu'on ne puisse pas lui reprocher !
Jean Gabin et Martine Carol, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Charles Lepicard : Ah évidemment j'en suis pas encore aux toiles de maître, mais enfin c'est un début !
Le Dabe : Oh... c'est un début qui promet. Mais tu vois si j'étais chez moi, comme tu le disais si gentiment, bah j'mettrai ça ailleurs.
Charles Lepicard :Qu'est-ce que je disais, y s'rait mieux près de la fenêtre. Tu le verrais où toi ?
Le Dabe : À la cave.
Bernard Blier, Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Lucas Malvoisin : S'il est aussi fortiche que tu l'dis, ce... ce Dabe, y doit avoir de gros appétits ! Combien y va encore nous piquer ?
Charles Lepicard : Si un homme comme ça entre dans la course, ça n'a pas d'prix !... Parce qu'avec lui, y'a pas d'problème... C'est comme si on s'associait avec la Banque d'Angleterre... Nos sterling, on pourra les montrer à Pinay !
Antoine Balpêtré, Bernard Blier, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard

Léa Lepicard : T’es là pour longtemps j’espère ?
Le Dabe : En principe non, mais tu sais dans les affaires on sait jamais. Tu t’déplaces pour trois semaines et pis tu peux rester vingt piges, ça c’est vu.
Ginette Leclerc, Jean Gabin, Le Cave se rebiffe (1962), écrit par Michel Audiard
Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:26

Revenir en haut Aller en bas
COMBES-50
SAVANT
SAVANT
avatar

Masculin
Nombre de messages : 126
Localisation : Cahors
Emploi/loisirs : Professeur à l'école des Mines
Humeur : Froide
Réputation : 0
Points : 236
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Sam 2 Mar 2013 - 23:27

Revenir en haut Aller en bas
Grand Mère
ti actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 576
Localisation : Midi Pyrénées
Emploi/loisirs : Collections, animaux, nature.
Réputation : 3
Points : 1110
Date d'inscription : 23/02/2012

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Dim 3 Mar 2013 - 8:54

pig
Revenir en haut Aller en bas
http://www.forumaquaticplaisir.org/
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6938
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10640
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Dim 3 Mar 2013 - 20:54

musique
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6938
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10640
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Dim 3 Mar 2013 - 20:55

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6938
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10640
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   Dim 3 Mar 2013 - 21:00

cinema

J'pense que quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner" (

rigolo
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: invention audiard phrases cultes fleur !   

Revenir en haut Aller en bas
 
invention audiard phrases cultes fleur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invention de Lazzaro Spallanzani!!fleur
» Waterman invention stylo plume !fleur
» Voici chers collègues, quelques phrases cultes à lire et surtout à méditer:
» invention, de l'abaque !fleur
» invention du chausse pied !!!fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: les inventions,72!fleur! :: 72 invention!fleur!construction :: Inventions des A-
Sauter vers: