LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:03

cinema

Un Jour, Un Destin : Renaud!!!


Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:03

Publiée le 1 oct. 2012
Un excellent documentaire sur Renaud, immense artiste français, diffusé par France 2 le Mardi 26 Septembre 2012.
Que France 2 ne m'en veuille pas de le mettre en ligne. Je le fais parce que j'aime énormément cette personne !
J'ai autant de sympathie pour l'homme que pour l'artiste, sinon plus, et j'ai envie de sensibiliser le plus de monde possible sur son talent, mais également les difficultés qui sont les siennes et qui j'espère vont finir par se résoudre...
On est tous avec toi Renaud, reprends-toi ami !!!
Si cette mise en ligne venait à poser problème d'une quelconque manière, que quelqu'un de France 2 m'envoie un mail, je la supprimerai immédiatement sans discuter !
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:05



Renaud Séchan, dit Renaud, est un auteur-compositeur-interprète français né le 11 mai 1952 à Paris.
Avec 23 albums totalisant quasiment 20 millions d'exemplaires, Renaud est l'un des chanteurs les plus populaires en France et l'un des plus connus dans la francophonie1,2. Il utilise ses chansons pour critiquer la société, rendre hommage ou faire sourire par un usage intensif de l'argot dans ses paroles.
Il s'est lui-même surnommé « le chanteur énervant » en raison de ses multiples engagements pour des causes comme les droits de l'homme, l'écologisme ou l'antimilitarisme qui transparaissent fréquemment dans ses chansons et qui ont suscité de nombreuses réactions tout au long de sa carrière. Si elles ont souvent été contestées, il est devenu au fil des années l'un des Français les plus populaires3.
Il a également joué dans quelques films, notamment dans l'adaptation de Germinal par Claude Berri en 1993, et dans Wanted de Brad Mirman en 2003.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:05

cinema

L'enfance et l'adolescence (1952-1968)[modifier]
Renaud Pierre Manuel Séchan est né le 11 mai 1952 dans le 14e arrondissement de Paris. Il a un faux jumeau, David, ainsi que quatre autres frères et sœurs dont l'écrivain Thierry Séchan.
Son oncle, Edmond Séchan, photographe et réalisateur reconnu (il a reçu notamment l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1975) et son père, Olivier, professeur d'allemand et de néerlandais, traducteur et auteur de romans policiers et de livres pour enfants, sont originaires d'une famille protestante des Cévennes4. Son père a reçu le prix des Deux Magots en 1942 pour Les Corps ont soif et a travaillé pendant la Seconde Guerre mondiale à Radio Paris comme traducteur5. Il lui a donné le goût de l'écriture, l'amour de la vérité et une éducation protestante puritaine6.
Sa mère, Solange, originaire d'une famille de mineurs du Nord, était ouvrière dans une usine de Saint-Étienne avant de devenir femme au foyer lorsqu'elle se marie à 20 ans. Elle lui a apporté chaleur, simplicité des rapports et l'amour de la rue6.
Son grand-père paternel, Louis Séchan était un helléniste français renommé, professeur à la Sorbonne7, auteur de divers ouvrages et dont l'épouse, Isabelle Bost, était, par son père, la petite-fille d'Ami Bost8 et la nièce de John Bost et, par sa mère, la nièce de Louisa Siefert (arrière-grand-tante de Renaud), qui connut Arthur Rimbaud9.
Son grand-père maternel, Oscar, ancien mineur après avoir quitté l’école à l'âge de 13 ans, fut d'abord membre du Parti communiste, puis le quitta en 1937, déçu après un voyage en Union soviétique en 1932. Il rejoignit ensuite le Parti populaire français, parti collaborationniste de Jacques Doriot et fit un an de prison à la Libération pour fait de collaboration10.
À ce double héritage culturel s'ajoutent également deux tendances musicales : sa mère écoute de la chanson populaire allant de Fréhel à Maurice Chevalier ou Édith Piaf alors que son père est amateur de musique classique et de chanson française, notamment Georges Brassens11.
Vers 10-12 ans, il se met à écrire des romans sur la machine à écrire de son père6, découvre la vague yéyé et les Beatles et vers 14-15 ans, il se met à écouter le chant de révolte de Hugues Aufray, qui devient sa première idole12, et Bob Dylan puis Joan Baez, Leonard Cohen, Donovan, Sullivan. En 1966, il découvre Antoine dont les thèmes qu'il défend le touchent, et commence la guitare. Son style vestimentaire s'inspire toutefois d'un autre chanteur : Ronnie Bird13.
Malgré certaines aptitudes, notamment en français, Renaud manifeste très peu d'intérêt pour les études, avec un dégoût particulier pour les cours de gymnastique dont le côté militaire l'énerve déjà13. En 1963, Renaud et son frère entrent en sixième au lycée Gabriel-Fauré dans le 13e arrondissement où leur père enseigne l'allemand. À partir de là, les résultats de Renaud commencent à baisser, notamment en mathématiques, celui-ci préférant s'intéresser aux boums, aux filles, et aux mobylettes14. Il commence à sécher les cours, préférant aller écrire des poèmes devant les statues du jardin du Luxembourg13. En 1965, il échoue au BEPC et doit redoubler sa troisième mais le lycée Gabriel-Fauré refuse de le garder malgré l'influence de son père. Il intègre ainsi le lycée Montaigne à la rentrée 1967 sans plus de succès dans ses résultats.
Plutôt que les études, Renaud se sent bien plus attiré par la politique. Dès 1962, il s'intéresse aux réactions et manifestations pacifistes métropolitaines durant la guerre d'Algérie, auxquelles ses parents ont participé, et est profondément choqué par les évènements du métro Charonne et par l'explosion de deux bombes de l'OAS près des appartements de la famille Séchan15. En 1966, il fait ses premiers pas de militant en rejoignant le MCAA (Mouvement Contre l'Arme Atomique), animé par Jean Rostand16. Dans son nouveau lycée, à l'atmosphère plus politisée, il rencontre d'autres camarades du même bord politique que lui avec qui il part provoquer les étudiants de la faculté de droit d'Assas et leurs militants d'extrême droite, toute proche14. Par l'intermédiaire de ses copains, il s'approche des milieux maoïstes et trotskystes13. Cette rébellion lui vaut quelques heurts avec son père. Il crée un Comité Viêt Nam dans son lycée pour protester contre la guerre du Viêt Nam en 1967 et fréquente assidument les « Amitiés franco-chinoises ».
En mai 1968, avec son frère Thierry, Renaud vit pendant trois semaines dans la Sorbonne occupée, participant aux manifestations et barricades. Il fête ses seize ans le 11 mai sur les barricades du quartier latin.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:06

cinema

Pendant mai 1968, il participe à la création du groupe Gavroche révolutionnaire qui ne fait guère d'émules14. Il récite aussi des sketches de Guy Bedos, ce sont ses premiers pas sur scène15. C'est par ailleurs dans l'un des amphithéâtres de la Sorbonne que Renaud croise Évariste, un étudiant qui commence à chanter en s'accompagnant de sa guitare une chanson écrite par lui-même17. Il découvre alors l'écriture de chansons, et rédige sa première : Crève salope qui a eu un franc succès auprès des autres étudiants18. Deux autres chansons, C.A.L. en Bourse et Ravachol, suivent rapidement, toutes encore inédites à ce jour.
En août 1968, comme cela se fait un peu partout en Europe, il fonde avec quelques amis une communauté anarchiste sur le Mont Lozère, dans les Cévennes mais ils sont rapidement délogés par la gendarmerie19. Ses parents l'inscrivent alors dans une classe de seconde artistique du lycée Claude Bernard, au milieu des quartiers de la porte d'Auteuil, dont l'environnement bourgeois l'exaspère20. Il retrouve ses amis de Montaigne au « Bréa », un bistrot près de son ancien lycée qu'il continua de fréquenter par la suite.
En avril 1969, il arrête ses études, s'installe dans une chambre de bonne, et entre dans la vie active comme magasinier puis vendeur à la Librairie 73 au boulevard Saint-Michel durant deux ans, il profite de ses temps libres pour lire autre chose que ce que lui a imposé l'école : Vian, Prévert, Maupassant, Zola, Bruant, Céline… À cette époque, il chante encore uniquement pour amuser ses amis ou draguer13. Les chansons sont de lui, mais aussi d'Hugues Aufray ou de Bob Dylan. Au bout de quelques mois il peut s'acheter une première moto avec laquelle il rencontre ses premiers amis « loubards » et fréquente les bandes d'Argenteuil, de République et de Bastille. Comme eux, il se met à porter le cuir et reconnaît avoir failli mal tourner. Avec eux il connait les bagarres, même s'il préfère les éviter, et se laisse entraîner dans quelques petits casses mais, songeant à ce que penserait sa mère, il refuse d'aller plus loin14.
En 1971, en vacances à Belle-Île-en-Mer, il rencontre Patrick Dewaere dans une soirée21 qui le fait entrer comme comédien au Café de la Gare (à Paris) pour remplacer un acteur au physique similaire parti aux États-Unis. Pendant quelques mois, tout en restant libraire la journée, il joue avec Coluche, Miou-Miou, Romain Bouteille, Henri Guybet, Sotha et, bien sûr, Patrick Dewaere, notamment dans Robin des quoi ? de Romain Bouteille22. Il rend finalement sa place à l'acteur à son retour (il fut plus tard remplacé par Gérard Depardieu). Renaud pense alors avoir trouvé sa vocation : comédien13.
Il est exempté du service militaire, ayant eu un demi-frère décédé lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale et ses trois frères précédents ayant été exemptés pour d'autres motifs23. En 1972, licencié de la librairie, suite à ses retards successifs, Renaud quitte Paris pour s'installer à Avignon. Il en revient au bout de cinq mois, face au peu d'avenir que lui offre la ville dans les carrières artistiques qu'il envisage, et après avoir effectué de multiples petits boulots de plongeur à représentant en livres pornos14.
En 1973-1974, dans sa période dandy où il fréquente les hauts lieux de Montparnasse, il continue les petits boulots, prend des cours d'art dramatique, et joue quelques petits rôles dans des séries télévisées, des petits films… Après s'être fait rejeter lors d'une audition sur scène pour jouer de la musique au Don Camilo, il commence à chanter dans les rues et les cours d'immeuble du côté de la porte d'Orléans, rejoignant un copain accordéoniste, Michel Pons, le fils du patron de son bistrot favori le « Bréa ». Il y chante le Paris populaire qu'il affectionne grâce aux chansons de Bruant principalement ou de simples bals musette, mais son répertoire s'élargit avec ce qu'il écrit et compose lui-même. L'idée était de faire revivre la tradition des accordéonistes qu'il avait vus faire la manche dans son enfance. La recette obtient un certain succès24.
Lucien Gibara,directeur d'un café théâtre appelé "La pizza du marais" (futur "Blancs manteaux") où se sont déjà produits des chanteurs comme Bernard Lavillier et Maxime Le Forestier,écoute l'album "Amoureux de Paname" et souhaite programmer Renaud dans son fief pour partager l'affiche avec un autre jeune chanteur qui ne fera pas autant parler de lui, Yvan Dautin. Renaud accepte, doublé d'un job de barman et plongeur, trouvant tout de même le temps pour prendre l'inspiration auprès de petits loubards, fréquentant "la zappi", comme les amis de la famille Séchan et ces derniers surnommaient ce lieu à l'époque. Pour son second album il troque même sa casquette de marlou et les chemisettes pour des santiags et un perfecto de cuir. S'ensuivent quelques concerts en province où le chanteur est demandé, suite à "Amoureux de Paname" rôdant les bribes de l'album suivant...


Paul Lederman remarqua Renaud alors que celui-ci chantait devant le Café de la Gare.
En 1974 alors que Coluche donne son premier spectacle au nouveau Café de la Gare rue du Temple, Renaud, Michel et leur guitariste Bénédicte Coutler décident de jouer dans la cour pour les 500 personnes de la file d'attente, où ils se font remarquer par Paul Lederman, le producteur de Coluche, qui leur propose de venir jouer au Caf'conc' de Paris, en première partie du spectacle de Coluche21. Leur groupe est appelé les P'tits Loulous. Engagés pour trois mois, le groupe ne dure que trois semaines car Michel doit partir effectuer son service militaire. Encouragé par Ledermann, Renaud continue seul en chantant ses propres chansons (Hexagone, Camarade bourgeois…). C'est là qu'un soir de 1975, deux producteurs, Jacqueline Herrenschmidt et François Bernheim l'entendent et lui proposent de faire un disque. Renaud, qui avait déjà refusé une proposition de Lederman - il entend toujours faire acteur - est peu enthousiasmé par la proposition mais accepte tout de même14. Son premier 33 tours, Amoureux de Paname, sort en mars 1975. Jean-Louis Foulquier est le premier à l'inviter à son émission Studio de Nuit25. Lors de son premier passage télévisé, à Midi-Première chez Danièle Gilbert, il joue Camarade Bourgeois. Avec 2 200 exemplaires vendus, Amoureux de Paname lui vaut un succès d'estime qui lui permet de chanter dans des MJC et de faire quelques dates, faiblement rémunérées, en France et en Belgique14. La chanson Hexagone, qui brocarde la France d'alors (qu'il accuse de fascisme en le comparant à la « gangrène » qui sévit « à Santiago comme à Paris », allusion au régime de Pinochet), est interdite d'antenne sur France Inter pendant la visite du pape en France14.
En juin 1975, il partage l'affiche avec Yvan Dautin à La Pizza du Marais devant un petit public comprenant les déjà célèbres Julien Clerc et Maxime Le Forestier15. Il y fait aussi la connaissance de Bernard Lavilliers qui essaye de percer comme lui. Mais Renaud ne croit toujours pas à une quelconque carrière et continue de faire le figurant dans des petits feuilletons ou le mécanicien dans un magasin de moto14. Début 1977, il joue même plusieurs soirs dans Le Secret de Zonga, une pièce de Martin Lamotte au café-théâtre La Veuve Pichard. Il y rencontre Dominique Lanvin, sa future épouse26.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:07

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6392
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9856
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Dim 27 Jan 2013 - 23:10

Merci infiniment Freddy Krueger pour avoir mis en ligne ce doc
c'est vraiment un super reportage qui vient compléter le Rouge et le NOir qui est magnifique.
dans celui-ci, certains moments de la vie/carrière de Renaud sont traité au peigne fin, dès lors, je comprends mieux certaines choses...mention spéciale au passage sur Coluche qui "n'était pas un homme chaleureux" bah je travail chez Emmaüs, et certains de ses représentants sont avide de pouvoir,de notoriété, de média bref super doc qd meme
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71383
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109646
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Mer 10 Juil 2013 - 23:26

ok
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71383
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109646
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   Mer 10 Juil 2013 - 23:34

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Jour, Un Destin : Renaud!fleur
» Un jour un destin Jean Gabin!fleur
» Je cherche du Puregon, engrais à Fleur ;-))
» « Qui regarde vers Lui resplendira »,nous dit le psaume du jour.
» Sainte Marie Faustine Kowalska, Sainte Fleur (ou Flore), commentaire du jour "Un jour, quelque part, Jésus était en prière"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: petit cinema,histoires! :: petit,ecran,cinema,star!-
Sauter vers: