LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Georges Charpak inventeur!EOS§fleur

Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74702
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113671
Date d'inscription : 11/06/2008

Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1Ven 18 Mai 2012 - 20:20

🎦



Georges Charpak, né le 8 mars 1924, déclaré le 1er août 1924, dans le village de Dąbrowica en Pologne, aujourd'hui Doubrovytsia en Ukraine et mort le 29 septembre 2010[1] à Paris, est un physicien français lauréat du prix Nobel de physique de 1992[2].
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74702
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113671
Date d'inscription : 11/06/2008

Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Re: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1Ven 18 Mai 2012 - 20:21

invention



EOS : Tout le corps en 3D
Voir tous les os du squelette en 3 D, voilà ce que permet EOS qui, en plus, ne demande que deux radiographies.
Deux radiographies seulement et à très basse dose d'irradiation… Vingt minutes plus tard, apparaît sur l'écran de l'ordinateur la colonne vertébrale du patient reconstituée en trois dimensions. Le praticien peut la tourner et retourner pour l'observer sous toutes les coutures. Cette prouesse technologique est possible grâce à EOS. Inauguré au Laboratoire de biomécanique (LMB)1, ce nouveau système recèlerait d'autres atouts encore à développer…



Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74702
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113671
Date d'inscription : 11/06/2008

Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Re: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1Ven 18 Mai 2012 - 20:22

photo vive







--------------------------------------------------------------------------------

©️ Hôpital Saint-Vincent-de-Paul

Radiographie de face d'un patient scoliotique, réalisée à l'aide de système EOS.

--------------------------------------------------------------------------------
Petit retour en arrière. Tout commence en 1997 par la rencontre des professeurs Jérôme Kalifa et Jean Dubousset du centre hospitalier Saint-Vincent-de-Paul (Paris) et de Georges Charpak, prix Nobel de physique. D'un côté, les travaux de ce dernier ont conduit au développement d'un système de radiographie à basse dose d'irradiation, mais l'image obtenue est plane. Or, la troisième dimension est importante, notamment pour aider les praticiens à préparer l'opération des petits patients atteints de scoliose sévère. De l'autre côté, le LBM et le Laboratoire de recherches en imagerie et orthopédie (LIO, Montréal) développent une méthode innovante de reconstruction 3D à partir de deux radiographies (l'une de face, l'autre de profil). Mais les doses d'irradiation sont élevées, ce qui est un sérieux inconvénient pour le suivi sur une longue période de jeunes patients scoliotiques. Les deux innovations sont évaluées cliniquement par le centre Saint-Vincent-de-Paul qui fait le lien et lance l'idée : associer la 3D et la basse dose. Le LBM élabore les premiers schémas d'un système biplan et réunit les différents acteurs.
L'équipe se met à l'œuvre. Cliniciens et ingénieurs élaborent le cahier des charges. Georges Charpak et la société Biospace Instruments perfectionnent l'image, la chaîne de détection et assurent la construction du nouveau système. Le LBM et le LIO s'occupent de l'amélioration du logiciel de reconstruction 3D. « Chaque image radiographique, de face et de profil, contient des repères anatomiques spécifiques, détaille Wafa Skalli, professeur au LBM. Notre démarche était la suivante : nous connaissons la géométrie générique de la structure osseuse à reconstruire – vertèbre, bassin, genou. Quelle est alors la géométrie spécifique de la structure radiographiée, à la fois proche de la géométrie générique et compatible avec les informations projetées sur l'image ? » La résolution de ce problème nécessite des algorithmes complexes et une connaissance très fine des structures osseuses.

Six ans plus tard, le pari est tenu. EOS permet une reconstruction 3D comparable à celle issue de coupes scanner, mais avec des doses d'irradiation qui peuvent être très inférieures : 300 coupes scanner seraient nécessaires pour la reconstruction d'une colonne vertébrale alors que deux radiographies suffisent avec EOS. Certes, seule l'enveloppe de la structure osseuse est accessible, mais avec une dose d'irradiation très inférieure à celle d'une paire de radiographies conventionnelles. De plus, le patient est pris en position debout, de la tête au pied, ce qui assure une vision plus exacte de son équilibre postural, donc un diagnostic, un traitement et un suivi affiné. « La grande qualité des radiographies permet de voir des détails difficiles à percevoir auparavant », ajoute Wafa Skalli. Mieux, en jouant sur les différents niveaux de gris, on distingue tour à tour, les détails des tissus denses (os)… et des tissus mous (muscles, poumons). « EOS ouvre des perspectives fantastiques en recherche, incluant des analyses multispectrales qui permettent de caractériser la densitométrie osseuse, ainsi qu'une foule d'autres applications », s'enthousiasme Wafa Skalli. Ces développements potentiels font briller par avance les yeux des chercheurs. Mais ceci est une autre histoire… Encore à écrire !

Catherine Pagan
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74702
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113671
Date d'inscription : 11/06/2008

Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Re: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1Ven 18 Mai 2012 - 20:22

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
Fleur

Féminin
Nombre de messages : 74702
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 113671
Date d'inscription : 11/06/2008

Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Re: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1Ven 18 Mai 2012 - 20:24

photo vive


Sa famille, juive, émigre en France alors qu'il a 7 ans et emménage à Paris, avenue d'Orléans, avant de déménager en 1936 pour le square Albin-Cachot[3]. En 1941, ils refusent de porter l'étoile jaune. Dès l'âge de 15 ans, Georges Charpak devient un militant antifasciste et rejoint les jeunesses communistes au sein du mouvement les « Faucons rouges » dont le local est rue du Château.

Durant la Seconde Guerre mondiale, dès 1941, il entre dans la Résistance. Il possédait une fausse carte d'identité, sous le nom de Jacques Charpentier, qui le domiciliait à Troyes. En 1943, il est arrêté et interné au centre de détention d'Eysses avant d'être déporté au camp de concentration de Dachau en Allemagne ; il y reste pendant un an, sa pratique de plusieurs langues contribuant selon lui à sa survie[réf. nécessaire].

Il devient citoyen français en 1946, grâce à son statut de « mineur polonais ». Cette naturalisation lui avait précédemment été refusée, malgré sa croix de guerre[4].

Après ses études dans les classes préparatoires au Lycée Saint-Louis à Paris puis au Lycée Joffre de Montpellier, il est admis à l'École nationale supérieure des mines de Paris dont il est diplômé en 1947. Préférant la recherche scientifique à la carrière d'ingénieur qui s'offre à lui, il devient élève de Frédéric Joliot-Curie au Collège de France.

En 1948, il est admis au CNRS comme chercheur dans le laboratoire de physique nucléaire du Collège de France, dirigé par Frédéric Joliot-Curie et il obtient son doctorat ès sciences en 1955. Alors que Frédéric Joliot-Curie veut lui faire faire de la physique nucléaire, il choisit le sujet de sa propre thèse[5], qu'il soutient en 1954, sur des détecteurs[6].

Promu maître de recherche au CNRS en 1959, il rejoint le CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire) à Genève où il est recruté par Leon Lederman. Il en devient chercheur permanent en 1963. C'est dans ce dernier laboratoire qu'il met au point la chambre proportionnelle multifils qui remplace rapidement les chambres à bulles en permettant un traitement informatique des données. Il prend soin de déposer des brevets. Il prend sa retraite du CERN en 1991.

Il est professeur associé du laboratoire d'électricité générale de l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris depuis 1980[7] et titulaire de la chaire Joliot-Curie pour un an en 1984. Il y développe les applications médicales de ses détecteurs de particules (radiologie douce développant des doses irradiantes moindres) et participe à la fondation de nombreuses start-up d'imagerie biomédicale dont Molecular Engines Laboratories[8], Biospace Instruments avec son fils Yves médecin consultant[9] et SuperSonic Imagine avec Mathias Fink[10].

Il est élu Membre de l'Académie des sciences le 20 mai 1985.

Il reçoit le prix Nobel de physique en 1992 « pour son invention et le développement de détecteurs de particules, en particulier la chambre proportionnelle multifils »[2],[11], avec comme double affiliation l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris et le CERN. Tout comme Pierre-Gilles de Gennes un an plus tôt, le prix Nobel de Georges Charpak est « entier ». C'est la dernière fois, à ce jour, que le prix Nobel de physique a été attribué à un lauréat seul.

À partir de 1996, avec le soutien de l'Académie des sciences et de ses collègues Pierre Léna et Yves Quéré, il prend la tête d'un important mouvement de rénovation de l'enseignement des sciences à l'école primaire, La main à la pâte, qui touche aujourd'hui près d'une école sur trois en France et essaime dans le monde entier. Des collaborations internationales ont été signées pour étendre cette initiative à de nombreux pays dans le monde.

Militant de l'énergie nucléaire civile, il a proposé en 2001 une nouvelle unité de mesure de la radioactivité, le DARI (Dose Annuelle due aux Radiations Internes), correspondant à environ 0,25 milli-Sievert[12].

En août 2009, il s'élève contre le coût de la construction du réacteur nucléaire expérimental français Iter, dont le budget prévisionnel venait de passer de 5 à 15 milliards d’euros, menaçant les financements de la recherche scientifique européenne ainsi que « de nombreuses recherches autrement plus importantes, y compris pour l’avenir énergétique de notre planète », mais considère que « Notre problème d’énergie est urgent. C’est immédiatement qu’il faut économiser l’énergie, et remplacer les combustibles fossiles, responsables du réchauffement climatique, par de l’énergie propre[13] ».


Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur 220px-44
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Empty
MessageSujet: Re: Georges Charpak inventeur!EOS§fleur   Georges Charpak  inventeur!EOS§fleur Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Charpak inventeur!EOS§fleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» photos de LEVERD Georges année 1966 a 1974 (parti 1)
» "Libye: un marin décède à bord du "Georges-Leygues"
» Fleur de lys
» Gâteau fleur aux fruits rouges
» Tarte renversée au chou fleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: les inventions,72!fleur! :: 72 invention!fleur!construction :: inventions des G-
Sauter vers: