LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 http://www.santemagazine.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: http://www.santemagazine.fr/   Mer 2 Mai 2012 - 19:53

http://www.santemagazine.fr/


🎦



Le plus grand congrès de cancérologie mondial organisé par l’American Society of Clinical Oncology a réuni, en juin 2011 à Chicago, plus de 30 000 chercheurs et cancérologues. Des avancées encourageantes y ont été annoncées, notamment en ce qui concerne les thérapies ciblées.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.santemagazine.fr/   Mer 2 Mai 2012 - 19:54

invention


Guérir un cœur fatigué, réparer un cerveau lésé, reconstruire des veines abîmées : demain, les cellules souches le feront peut-être. Mais leur utilisation n'est pas sans risque et fait l'objet de débats.
Leur potentiel est extraordinaire. Les cellules souches peuvent donner naissance à tous les types de cellules de notre corps : peau, cœur, muscles… Les promesses de guérison sont immenses, mais l'utilisation de ces cellules est sujet à controverse.

Il existe plusieurs types de cellules souches. Les chercheurs ont d’abord étudié celles de l’embryon. Elles seules ont la capacité de se multiplier à l’infini et d’engendrer tous les types cellulaires de notre corps : globules blancs, neurones, cellules osseuses, cardiaques, musculaires… Leur utilisation bute néanmoins sur un problème éthique : soigner donne-t-il le droit de détruire un embryon ?

Chez l’animal, des résultats encourageants

Les scientifiques ont alors étudié les cellules souches adultes. Nous en possédons en petite quantité pour renouveler nos cellules et réparer nos organes blessés. Majoritairement présentes dans la moelle osseuse, ces cellules ont été aussi détectées dans le sang de cordon ombilical, le liquide amniotique, la graisse, la peau, l’intestin, le cerveau, le muscle, le sang.

“Ethiquement correctes”, elles n’ont pas supplanté les cellules souches embryonnaires, car leur capacité à se transformer en toutes sortes de types cellulaires est beaucoup moins importante.

Enfin, il est possible de modifier génétiquement des cellules adultes, de peau par exemple (fibroblaste), pour qu’elles acquièrent des propriétés de cellules souches (cellules souches induites).

Médecine régénératrice : début des essais cliniques

Ces découvertes ont ouvert la voie à une médecine “régénératrice”. Les cellules souches, traitées en laboratoire, sont greffées pour réparer un organe. Chez l’animal, des résultats laissent espérer la guérison de nombreuses maladies dont la rétinite pigmentaire, l’infarctus, la maladie de Parkinson…

Chez l’homme, les essais avec des cellules souches embryonnaires commencent : aux Etats-Unis pour la tétraplégie, en Angleterre pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge et, en France, le Pr Philippe Menasché, chirurgien cardiaque à l’hôpital européen Georges-Pompidou (Paris), et Michel Pucéat, chercheur à l’Inserm (Evry), vont les tester auprès de patients insuffisants cardiaques.

Surmonter les risques de tumeurs

En matière de cellules souches adultes, les espoirs se tournent vers celles contenues dans notre graisse ! Elles sont testées aux Etats-Unis contre la sclérose en plaques. Au CHU de Toulouse, l’essai coordonné par le Pr Alessandra Bura-Rivière, chef du service de médecine vasculaire, vise à réparer le système artériel de patients diabétiques, hypertendus, gros fumeurs ou souffrant d’hypercholestérolémie. « Dans un premier temps, nous vérifions si les cellules sont bien tolérées », explique le Pr Bura-Rivière.

L’obstacle majeur est le risque de cancer. Les cellules souches embryonnaires peuvent se multiplier à l’infini, et ce processus peut déraper. Chez l’animal, elles provoquent des tumeurs, parfois cancéreuses. Il faut trouver des parades.

« Nous avons transformé nos cellules embryonnaires, et, dans le cœur du patient, elles ne deviendront que des cellules cardiaques, dit le Pr Menasché. Nous avons aussi mis point une minutieuse opération de tri pour retirer les cellules qui tendent à proliférer. Résultat : aucune tumeur dans les études conduites chez les singes. » En outre, avec les cellules souches adultes, le risque de tumeur est moins grand.

Que dit la loi ?

Finalement, ce sont les “espoirs inouïs” suscités par les cellules souches qui font courir le plus grave danger. En Chine, Ukraine, Thaïlande, Suisse…  « Certains paient des fortunes pour se faire greffer des cellules de provenance douteuse. Les risques sont énormes », dénonce le Pr Menasché.

La loi autorise l’utilisation des cellules souches adultes. Quant aux cellules souches embryonnaires, elles sont issues d’embryons surnuméraires (donnés par les parents après une fécondation in vitro) ou importés. En France, leur utilisation est autorisée sur dérogation, alors que la recherche sur l’embryon humain est interdite.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.santemagazine.fr/   Mer 2 Mai 2012 - 19:55

invention

Allergies : pourquoi un tel boom ?
Auteur: 
Catherine Jarrige

Selon l'OMS, l'allergie est la quatrième maladie chronique dans le monde. Un tiers des Français en souffrirait, et les chiffres continuent d'augmenter. Comment expliquer cette explosion ? Les progrès dans le diagnostic ne suffisent pas à tout expliquer...
Des maisons trop chauffées favorisent les allergies respiratoires

Nos maisons sont aujourd’hui trop chauffées. Mieux isolées, elles sont aussi plus confinées. Une équation catastrophique, car elle favorise le développement des acariens, des blattes et des moisissures, grands ennemis des allergies respiratoires.  

Par ailleurs, de plus en plus de familles adoptent des animaux de compagnie : un foyer sur deux en possède un. Et alors, me direz-vous ? Mais il y a un hic : les poils de chat sont particulièrement allergisants.  

Les solutions

- Limitez la température ambiante à 18 ou 19 °C, car les acariens se reproduisent rapidement si la température est comprise entre 20 et 30 °C.

- Aérez votre habitat deux fois par jour au moins pendant10 minutes.

- Luttez contre l’humidité : à titre indicatif, l'hygrométrie ne doit pas être supérieure à 60%. Limitez les plantes vertes et les aquariums, surtout dans les chambres.

- Evitez d’avoir un chat si votre enfant est très allergique. Ou, du moins, ne le laissez pas entrer dans les chambres.

Pollution et pollens, des liens étroits

La pollution atmosphérique est un élément fondamental pour expliquer l’emballement des phénomènes allergiques. Son effet irritant sur l’appareil respiratoire aggrave les allergies. Autre pollution : celle liée à la multiplication dans notre environnement des substances toxiques du mobilier (colle, formaldéhyde…) et des produits d’entretien qui, à forte dose, deviennent allergènes.

De façon encore plus étonnante, la pollution renforce le caractère allergisant des pollens en modifiant leur structure chimique. Un phénomène non négligeable lorsque l’on sait que, selon le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les réactions allergiques aux pollens concernent 10 à 20% de la population.

Outre le problème de la pollution, ces allergiques polliniques se sont renforcés ces 20 dernières années à cause du réchauffement climatique. Certaines plantes, jusque-là absentes dans le Nord de la France, sont aujourd’hui capables d’y pousser : le paysage pollinique français change, augmentant la sensibilité de certaines personnes qui n’étaient pas auparavant confrontées à ces pollens.

Les solutions

- Consultez les bulletins polliniques sur le site www.pollens.fr du Réseau national de surveillance aérobiologique et adoptez quelques conseils simples en connaissance de cause.

- En période pollinique, ne faites pas sécher votre linge à l’air, n’aérez votre habitat que le matin tôt, rincez vos cheveux chaque soir, roulez fenêtres fermées en voiture, portez un masque lorsque vous jardinez ou tondez votre pelouse…

- Limitez le plus possible le contact avec les produits d’entretien très irritants : revenez aux produits naturels (vinaigre blanc par exemple) et préférez les matières premières écologiques pour les meubles et l’aménagement de votre intérieur.

L’excès d’hygiène et d’utilisation des antibiotiques a déstabilisé le système immunitaire

L’hygiène a fait augmenter l’espérance de vie… C’est un fait indéniable. Mais l’excès d’hygiène et l’éviction des allergènes ne semblent pas en revanche souhaitables. D’ailleurs, on constate que les enfants vivant à la campagne sont moins sujets aux allergies alors qu’ils sont plus exposés à des allergènes.

Plusieurs études ont montré que cette attitude, associée à l’utilisation des vaccins et des antibiotiques, a déstabilisé notre système immunitaire. Libéré des infections, il s’est mis à lutter de façon disproportionnée contre les pollens, acariens et autres allergènes.  

Les solutions

- Ne prenez des antibiotiques qu'en cas de nécessité et lorsqu'ils sont prescrits par votre médecin.

- N’utilisez pas de produits de soins trop agressifs pour votre peau, ils risqueraient de la rendre plus fragile et plus réactive.

- Gardez un intérieur propre sans désinfecter à tout-va.

Où s'informer ?

- Association Asthme & Allergies, numéro vert : 0 800 19 20 21.
- Association française pour la prévention des allergies.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: http://www.santemagazine.fr/   

Revenir en haut Aller en bas
 
http://www.santemagazine.fr/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.santemagazine.fr/
» http://www.jeux.fr/
» http://www.screamer-radio.com/
» http://www.paperblog.fr/
» http://www.jesuismort.com/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Un médicament !sos! :: maladies solutions :: votre sante-
Sauter vers: