LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une situation choquante arrêt maladie!fleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:48




Arrêts maladie : comment économiser des milliards d’euros!!



Avec ou sans la crise, les déficits de nos comptes publics sont insupportables. Réduire les indemnités versées aux salariés en arrêt maladie et/ou allonger le délai de carence de 3 à 4 jours va pénaliser les personnes les moins bien protégées, employées souvent dans des petites entreprises. Puisqu’il s’agit de faire des économies tout en réduisant les abus, il conviendrait de réformer en priorité le système d’indemnisation des arrêts maladie dans la fonction publique.

Les chiffres sont difficiles à se procurer faute de bilan sociaux homogènes et accessibles, mais les différentes analyses montrent que la durée annuelle moyenne de congés maladie (hors maternité) est de moins de 10 jours dans le secteur privé et de plus de 15 jours dans la fonction publique. Comme le montre chaque année le rapport DEXIA, la situation est pire dans les collectivités locales, mais aussi dans les hôpitaux publics, que dans la fonction publique d’État. Les estimations de l’écart moyen avec le privé sont donc d’au moins 5 jours et vont jusqu’à 10 jours par an. Et encore, l’absence de déclaration des congés maladie brefs, beaucoup plus courante dans le secteur public, conduit à sous-estimer ces chiffres. Il est vrai que la tentation est forte :

Il n’existe pas de délai de carence dans la fonction publique (contrairement au secteur privé où la CNAM ne paie pas les 3 premiers jours d’absence),
Les fonctionnaires reçoivent la totalité de leur salaire pendant les trois premiers mois d’absence dus à une maladie (contrairement au secteur privé où la CNAM ne paie que 50% du salaire)
Le contrôle des congés maladie des fonctionnaires est très léger, beaucoup moins efficace que celui effectué par la CNAM ou les entreprises dans le privé.
Coût : des milliards

Ces 5 jours d’écart minimum ne semblent pas catastrophiques, mais multipliés par 5 millions de fonctionnaires et 100 euros par jour ils conduisent à un surcoût de 2,5 milliards d’euros par an. Le paiement des 3 jours de carence à lui seul coûte 1,5 milliard. Et le paiement des salaires à 100% pendant une moyenne de 15 jours de maladie (et non pas à 50% comme c’est légal) pèse 3,5 milliards.

Surcoût des congés maladie de la fonction publique, en milliards d’euros par an
Durée supplémentaire des arrêts maladie (5 jours) 2,5
Aucun jour de carence 1,5
Paiement à 100% des salaires pendant les 15 jours 3,5
Une situation choquante

Dans toutes les organisations, plus les salariés occupent des postes qualifiés, moins ils prennent de congés maladie : les statistiques publiées dans les bilans sociaux des entreprises le confirment, et cela semble prévisible a priori. Les écarts avec le secteur privé sont donc d’autant plus anormaux que les syndicats de fonctionnaires mettent régulièrement en avant les niveaux de formation et de qualification élevés des fonctionnaires, et leur dévouement au service public.


:vote:


Le cas du million d’enseignants est particulièrement démonstratif. Leur niveau d’étude et de responsabilité est similaire à celui des cadres du secteur privé dont le taux d’arrêt maladie est très inférieur à celui des autres salariés. Pourtant, le taux d’absentéisme pour maladie des enseignants de l’éducation nationale est deux à trois fois plus élevé que celui des cadres du secteur privé et supérieur à celui des ouvriers de chez Renault, alors que ces enseignants disposent déjà de 16 semaines de vacances par an.

Objectif : maintien des salaires à 100%

De nombreuses et en général grandes entreprises privées ont atteint cet objectif souhaitable, mais pas par la méthode naïve, injuste et coûteuse appliquée dans le secteur public. En général, dans le privé, le salaire des personnes malades est maintenu par une mutuelle financée par l’employeur et par les salariés. Premier niveau de « réaction en retour » : si le nombre de jours de congés maladie augmente, le taux de cotisation des salariés augmente. Mais cette incitation collective n’est évidemment pas suffisante. C’est la gestion individualisée des ressources humaines qui constitue le niveau de garde-fou le plus efficace et le plus équitable : les salariés qui abusent régulièrement des congés maladie se voient pénalisés dans leurs évolutions de carrière et de salaire.

Proposition : donnant-donnant

Au lieu de pénaliser des salariés parmi ceux qui sont les moins favorisés du secteur privé, la recherche de quelques centaines de millions d’euros d’économie est l’occasion de commencer à remettre de l’ordre dans les congés maladie du secteur public [1] :

Commencer immédiatement par rétablir une période carence de un à trois jours et appliquer une réduction de 20% sur les salaires versés aux fonctionnaires en arrêt maladie.
Rapidement, mettre en place une caisse mutuelle destinée à financer le paiement des avantages extra légaux dont bénéficient les salariés du secteur public en cas de maladie. Elle sera financée à 50% par les fonctionnaires et 50% par leur employeur.
Enfin et surtout, mettre en place une véritable gestion des ressources humaines dans ce secteur, en rendant du pouvoir aux responsables et en réduisant drastiquement les promotions et les augmentations de salaire à l’ancienneté.
La réduction des jours de congés maladie dans le secteur public, son simple alignement sur le secteur privé, permettrait non seulement d’économiser, selon notre chiffrage, plus de 12 milliards d’euros en 5 ans mais améliorerait aussi la qualité du service public, par exemple dans les établissements scolaires où l’intervention des « remplaçants » serait réduite à des proportions acceptables.



[1] cette note se concentre sur les 5 millions de fonctionnaires, mais le problème est général à tout le secteur public et para-public (SNCF, RATP, CNAM, CNAV, Opérateurs de l’État, etc.)


Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:49

:kiko:

Faits et chiffres pour décrypter la grève des enseignants




D’où vient le malaise enseignant ? Une journée de grève nationale -public et privé réunis- a mobilisé (selon le ministère) 29% de grévistes dans le primaire et 22% dans le second degré public. Dans la ligne de mire des enseignants frondeurs : suppressions de postes, fermetures de classes et propositions de réforme du statut des professeurs. Décryptage en chiffres pour y voir clair dans un débat passionnel.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:49

:vote:
Donc, si l’on regarde l’évolution de ces chiffres, on voit bien que les enseignants d’hier avaient des classes plus chargées que les enseignants d’aujourd’hui. Étonnamment, au moment même où l’on évoque le trop grand nombre d’élèves par classe, certains parents d’élèves se battent pour faire entrer dans les écoles privées sous contrat leurs enfants dans des classes de plus de 30 élèves… Et d’autres se rappellent que dans les années 1950 les classes dépassaient les 40 élèves.

Fermetures de classes

Les enseignants et certains parents protestent contre les fermetures de classes… mais on les entend moins quand ce sont au contraire de nouvelles classes qui s’ouvrent. Pour la première fois cette année, le nombre de fermetures de classes serait supérieur au nombre d’ouvertures. Ce n’était pas le cas les années précédentes et ne sera pas le cas l’an prochain en 2012, a promis Nicolas Sarkozy, mais il est difficile d’avoir les vrais chiffres, car le Ministère n’a rien rendu public…

Voici ce qui est sûr (statistiques RERS du Ministère de l’Éducation) :

En 2007, la France comptait -premier et second degré confondus- 505.712 classes, en 2010, la France compte 506.154 classes, soit 442 classes de plus.

282.034 classes dans le premier degré en 2007 contre 282.438 en 2010 (404 classes de plus) 223.678 classes dans le second degré en 2007 contre 223.716 en 2010 (38 classes de plus)

404 classes de plus dans le premier degré pour 19.163 élèves en plus entre 2007 et 2010 38 classes de plus dans le second degré pour 18.200 élèves de moins entre 2007 et 2010.

Nombre d’élèves total : 12.016.516 en 2007 et 12.017.479 en 2010, soit un écart de 963 élèves pour 442 classes ouvertes en net entre 2007 et 2011.

Il est clair ainsi que l’on ne supprime pas des classes à tour de bras comme cela a été évoqué à tort. Dans le tableau ci-dessous, on peut constater que, selon les départements, la situation est très différente.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:50

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:51

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 21:55

:Idea: :Idea: :Idea:

je pense que les mecs ne tiennent pas une classe , de 30 personnes !!

car c'est impossible de vivre comment ont vie actuellement !
les hôpitaux manque de personnel !!ect les écoles pas assez d’infirmière des manque de profs , mais allez lancer des bombes ailleurs sa coûte plus cher .
mais c'est une autre histoire

fleur
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 22:02

:I love you:




Les petits fours coûtes plus cher que un arrêt maladie je pense que les toubibs connaissent leurs métiers non !!!!

Ont veux nous faire culpabilisées et regarde l'autre il est en arrêt c'est un voleur de l’état !!

Pauvre mec tient ! Vient mangeais dans nos assiette et tu seras bien malade !

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 22:03

D'une part tous les libéraux arrêteraient quasi sur le champ et ferrait autre chose et la profession ne serait plus du tout attractive et il faudrait faire appel à l'émigration pour trouver des médecins en France.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   Dim 20 Nov 2011 - 22:07

n message pour vous signaler que, dans votre article, vous oubliez les 800 000 agents publics "précaires" non titulaires. Ils représentent une part non négligeable des effectifs de l'Etat, qui ont un délai de carence de 3 jours avant de pouvoir toucher les indemnités ...

CM (agent contractuel de l'Etat)
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une situation choquante arrêt maladie!fleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une situation choquante arrêt maladie!fleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une situation choquante arrêt maladie!fleur
» Prolongation arrêt maladie
» TZR: où envoyer son arrêt maladie ?
» mensualisation et arrêt maladie
» attestation PÔle emploi et arrêt maladie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Un médicament !sos! :: maladies solutions :: votre sante-
Sauter vers: