LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 http://www.gallinette.net/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:13

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:14

:bienvenue:
Caqueter d' élevage de poules, de poulailler dans le jardin et de recettes à base d'œufs dans la cuisine

Nous vous souhaitons la bienvenue sur ce site, entièrement conçus pour vous faire découvrir et partager les joies d'élever et d'améliorer la santé de vos volailles de race anciennes et oubliées. Nous espérons qu'il vous aidera à mieux les connaître. Élever des volailles Ornemental est un univers merveilleux, une passion que je partage très volontiers depuis toujours.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:16

:bienvenue:
Maladies de type accidentelle
Liste:

Blessures , boiterie , brûlures , hémorragie méningée , hémoragie , plaies , poisons .

Blessures.
Nettoyer soigneusement, appliquer de la pommade Homéoplasmine et laver avec Hibitane dilué.

Boiterie.
Elle est causée par un coup, une fracture, le gonfle- ment d'une articulation ; chez les jeunes, elle peut avoir pour origine une avitaminose (voir ce mot).

Brûlures.
Enduire les régions atteintes avec de la pommade Homéoplasmine.


Hémorragie méningée.
C'est une cause fréquente de mort rapide (entre vingt-quatre et trente-six heures). A la suite d'une frayeur, l'oiseau se heurte le crâne (dont l'excès de matières grasses peut, par ailleurs, fragiliser la paroi osseuse), ce qui provoque des hémorragies en nappe et un épanchement de sang. Les symptômes en sont : tremblements, paralysies, suffocation.

Hémorragie. Consulter le vétérinaire ; penser à une éventuelle carence en vitamine K.

Plaies (voir Blessures).

Poisons.
Certains perroquets ont tendance à mâchouiller les objets en plomb ou en cuivre, métaux qui sont toxiques. Ces intoxications provoquent des entérites hémorragiques ou des vomissements incoercibles, qui peuvent faire succomber l'oiseau. Attention, par ailleurs, à l'avocat, dont l'écorce est mortelle.



maladies diverses

Liste :

Apoplexie , conjonctivite , coquilles molles , intoxications , oeil , oeufs clairs , mal de ponte , rétention d'oeufs , stérilté , suée.

Apoplexie.
Due à l'excès de nourriture ou aux coups de chaleur.

Conjonctivite.
A la suite d'un coup de froid, d'un coryza, d'un choc, l' oeil peut devenir enflammé et larmoyant. Traitement local collyre aux antibiotiques.


Coquilles molles (oeufs hardés).
Ce sont des oeufs à coquille très fine ou dépourvus de coquille. Cette anomalie est due à un manque de calcium dans l'alimentation de la mère ou à une malformation de la glande coquillère

Intoxications.
Outre les excès de graisses rances ou oxydées, qui peuvent avoir de graves répercussions sur la santé des oiseaux, il faut bien sûr citer les gaz comme cause importante d'intoxication (troubles respiratoires) ; il peut s'agir de fuites de gaz, d'émanations d'oxyde de carbone, etc. Certains produits volatiles (kérosène, détacheurs, peintures au plomb) sont, eux aussi, particulièrement toxiques. De même, les insecticides chlorés (DDT, lindane, chlordane, etc.) sont très dangereux, voire mortels, car ils entraînent des désordres nerveux. Attention également à tous les fongicides utilisés dans l'agriculture. Quant au plomb, il peut entraîner chez les perroquets vomissements, diarrhée hémorragique et torpeur. Pour les dangers d'intoxication présentés par certaines plantes, on se reportera aux pages traitant de cette question (dans le chapitre sur l'alimentation). En cas d'intoxication, il faut se précipiter chez le vétérinaire.

Oeil (maladie, ou Ophtalmie).
On recourt aux collyres pour combattre toutes les inflammations de I'oeil.

Oeufs clairs (ou stériles).
Une atmosphère surchauffée, un coup de froid, la lumière artificielle prolongée, des carences en vitamines et en acides aminés constituent des facteurs favorisants. Cette anomalie des oeufs se rencontre en général avec des mâles stériles ou des femelles ayant commencé la couvaison trop tôt.

Mal de ponte (voir Rétention d'oeufs).

Rétention d'oeufs.
Si les reproducteurs sont trop jeunes ou trop âgés, si la température de la cage est trop élevée, si un choc, un excès de bruit ou de lumière perturbent la femelle, celle-ci pourra avoir du mai à expulser ses oeufs. On la placera au-dessus d'un bol d'eau bouillante, et on lui administrera un peu d'anti carentiel ; le vétérinaire, de son côté, fera des piqûres. Une césarienne est parfois nécessaire.

Stérilité (voir OEufs clairs).


Suée (voir Entérite).

Merci à Nanook
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:17

dit papi
En croyant deviner les pensées des autres, tu ne fais qu'y lire les tiennes"
Ne pas grandir trop vite mais comme un Arbre
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:19

:bienvenue:
Les oiseaux n’ont pas de glandes sudoripares. Ils ne peuvent se rafraîchir par l’évaporation d’eau de leur peau, comme les humains.
Quand ils ont chaud, ils halètent et se rafraîchissent par évaporation d’eau à partir de leur système respiratoire.
Les volailles qui croissent vite et les pondeuses ont un métabolisme élevé et produisent de la chaleur qu’elles doivent perdre.
Les poulets meurent d’hyperthermie quand leur température corporelle est trop élevée.
L’humidité élevée augmente le risque. Les poulets de chair et les poules de reproduction sont plus à risque mais les pondeuses commerciales ont le même problème par temps très chaud.
La production d’ œufs et la croissance sont réduites par grande chaleur.

Il y a plusieurs façons de réduire les effets de la chaleur chez les volailles.
Construction et localisation des bâtiments.
I. Les arbres.
Avec de petits poulaillers, l’ombre des grands arbres protègent les poulets du soleil.
L’ombre est particulièrement importante durant la mi-journée et l’après-midi.
Les arbres ont aussi un effet rafraîchissant à cause de l’évaporation à partir de leurs feuilles.

II. Le vent et le soleil.
Les grands poulaillers doivent être orientés de façon à prendre avantage du vent.
Quand c’est possible on les place en travers des vents dominants, ainsi l’air traverse le poulailler d’un côté à l’autre.
L’idéal c’est quand le soleil se lève et se couche aux bouts du bâtiment (on peut aussi faire une corniche très large) ainsi le soleil n’atteint pas les volailles.
C’est particulièrement important pour les poules en cages car elles ne peuvent se déplacer et se mettre à l’abri des rayons du soleil.
La pente du toit doit être peu accentuée ou dans un seul plan afin que l’air se déplace aisément.
Une toiture à pente inversée (plus basse au centre) améliore le mouvement de l’air mais doit avoir une pente dans le sens de la longueur afin que l’eau de pluie s’écoule.
Les volailles doivent être protégée de la chaleur radiante des toitures en métal par un plafond ou tout matériau isolant (cartonnage, tissu, feuilles séchées etc.).
Les arbres près des grands poulaillers peuvent interférer avec le mouvement de l’air.

III. Plancher.
Un plancher en treillis ou en lattes de bois pour les poulets à griller ou des cages surélevées de 1 à 3 mètres au-dessus du sol améliorent le mouvement de l’air.

IV. Les poulaillers traditionnels en argile ou en terre cuite demeurent habituellement frais à l’intérieur et procurent un rafraîchissement par conduction et convection.

V. Des ventilateurs mécaniques sur les fermes commerciales augmentent le mouvement de l’air.
La ventilation en tunnel est la plus efficace.
Refroidissement par évaporation. L’évaporation de l’eau refroidit l’air. Cette technique peut être utilisée pour rafraîchir les volailles.
- Brumisateurs et aérosols peuvent être utilisés dans les enclos. Ils fonctionnent mieux en absence de litière.
- On peut laisser couler de l’eau sur la toiture ou sur les côtés des bâtiments.
- Des structures en nid d’abeille ou en écran, imbibées d’eau vont augmenter le refroidissement par évaporation.
- L’air doit être forcée à travers ces structures, vers les poulets, habituellement par des ventilateurs mécaniques.

VI. Régie et alimentation.
La consommation d’aliments augmente la production de chaleur par le corps.
Pour éviter les coups de chaleur, on peut retirer l’aliment 2 à 3 heures après le lever du soleil et le remettre en
début de soirée.

L’augmentation de la consommation d’eau aide à rafraîchir les volailles.
L’eau fraîche est plus efficace. L’eau doit être disponible à volonté là où les poulets se tiennent pour être plus au frais.
Ces endroits sont habituellement vers le mouvement de l’air, dans les espaces ouverts et en retrait des endroits où il y a de la chaleur radiante.

VII Génétique.
Certaines lignées ou races de poulets sont moins affectées par la chaleur.
Les poulets gras sont plus à risque. Les poulets ayant moins de plumes (cou nu) ou une large crête sont moins sensibles à la chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:20

:x

LES PARASITES EXTERNES DE NOS VOLAILLES

Schématiquement on peut différencier deux grands groupes
1) les parasites se nourrissant du sang de leur victimes (hémato= sang, phage=manger)
2) les parasites se nourrissant des débris de peaux mortes, des plumes (mallo=laine, phage= manger)
Mais en pratique , tous ces parasites sont à combattre car les uns comme les autres sont une source de stress permanent et des vecteurs de transmission de maladies

PARASITES HEMATOPHAGES

Le Dermanyssus Gallinaé est le « poux rouge de la poule ». C’est le parasite le plus fréquent dans nos poulaillers. Il touche aussi bien les poules que les dindes, pigeons et autres oiseaux sauvages comme les mammifères si son hôte naturel vient à manquer. Son cycle de vie est rapide 10 jours en moyenne, favorisé par des températures chaudes et un taux d’humidité élevé. Il peut survivre jusqu’à 6 mois sans hôte et son cycle de reproduction est au repos en dessous de 9 °C.
Ces acariens ne parasitent les poules que pendant leur repas, le reste du temps ils vivent cachés dans les abris, souvent sous la litière ou dans des fentes du bois ce qui complique le traitement. Lors d’infestation massive on peut les voir sous la forme de poussières ressemblant à du poivre moulu dans les recoins. Une femelle Dermanyssus pond quelques œufs dans les abris à l’abri de la lumière après avoir piqué la volaille pour se repaître de son sang. Les œufs ovoïdes éclosent en 24 h-48 heures pour donner naissance à des larves translucides munies de trois paires de pattes et vivant sur leurs propres réserves. Ces larves muent une première fois pour devenir des nymphes de premier stade ou protonymphes qui, lors de leur premier repas hématophage deviendront des nymphes de stade 2 ou deutonymphes. Puis ces dernières, se nourrissant toujours sur la poule se transformeront à leur tour en Dermanyssus adultes qui iront se réfugier à l’abri de la lumière, ne sortant que la nuit pour piquer ses victimes…
Il est parfaitement illusoire de croire avoir éradiqué les parasites si l’on ne fait qu’un traitement partiel. Il faut traiter la volaille et tout son environnement, en insistant surtout dans les recoins, fissures des abris : ces acariens fuient la lumière du jour et vivent le plus cachés possible.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:21

dodo:

L’ornitonyssus sylvarium : Depuis quelques années sévit au Canada et dans d'autres pays à climat froid un acarien dénommé Ornithonyssus sylviarum. Il ressemble beaucoup au pou rouge, et, comme lui, il pique et suce le sang des oiseaux, mais il a la particularité de rester sur eux et de s'y reproduire (« il vit sur l'habitant », pourrait-on dire!). l’ oeuf de cet acarien éclot en vingt- quatre heures, et, en moins de huit jours, l'acarien, devenu adulte, est capable de se reproduire ! Il se développe particulièrement en hiver et ne survit que trois ou quatre semaines s'il ne trouve pas d'oiseaux à piquer. Il est très dangereux pour les jeunes, qu'il tue au nid. On le soupçonne en outre d'être le vecteur de l'encéphalomyélite, de la variole, de la maladie de Newcastle, ainsi que de l'agent de l'ornithose. Il faut traiter l'oiseau, le matériel et l'environnement.

L’Argas persicus : parasite surtout les dindons mais peut contaminer les poules. La femelle de couleur brûnatre mesure 6x10 mm une fois repue de sang le mâle est plus petit.. Soupçonné de transmettre une maladie par l’intermédiaire d’une spirochète (fiévres récurrentes touchant uniquement la volaille) . Leur vitesse de reproduction peut varier énormément selon les conditions du milieu contaminé car elles peuvent survivrent plus d’un an sans trouver d’hôtes à piquer

Puces du poulet

Celles ci sont des insectes sauteurs de couleur sombres de 2 à 6 mm de long. Ils possèdent 4 stades de développement : L’adulte pond quelques œufs par jour qui tombent dans les litières. Ces oeufs éclosent au bout de deux semaines environ sous forme d’un « vers » puis se transforme en larve. Ces larves ne se nourrissent pas de sang mais de déchets variés et forment en tissant autour d’elles un cocon de soie protecteur et se transformant progressivement en puces adultes. Ce cocon peut survivre plusieurs mois sans se nourrir en attendant des conditions favorables. Il existe trois espèces de puces s’attaquant aux poules , et elles ne vivent pas sur la volaille.


Dans le forum, vous trouverez des posts traitant des différents problèmes rencontrés avec ces parasites externes, nous avons regroupé les principaux sujets afin de faciliter vos recherches.

Help, poux de poules ! + photos
urgence des poux sur ma ns qui couve !
poux rouges
Bigoudie malade
poux de poules
problèmes de parasites externes
trois naines mortes dans la nuit
Coq qui perd l'équilibre
mes poules ont déserté le poulailler
étouffement poussins (+coccidiose)
poules malades
j'ai des poux dans mon poulailler
Remède naturel contre les poux
aux nouvelles de ma ns à rattacher avec : ma ns a des poux !
ma négre soie est morte
Help ! Invasion de poux
petites araignées jaunes..help !
Poux rouges sur poulette de trois mois

PARASITES MALLOPHAGES


Ce sont des acariens mallophages (broyeurs) et souvent négligés à tort car ils provoquent des démangeaisons, chutes de plumes lésions de la peau. Les poules sont constamment dérangées et ne peuvent se reposer de façon correcte, ils entraînent un mauvais indice de croissance des baisses de ponte etc.., et une certaine vulnérabilité aux maladies. Ils sont le plus souvent rencontrés en saison froide et dans des élevages à trop forte densité. La contamination se fait de façon directe d’oiseau à oiseau.
Menacanthus stramineus C’est le fréquent dans une basse cour, pou blanc gris allongé de 1,5 mm. La base des plumes présente des cocons de lentes surtout au niveau de la zone péri-cloaquale. Son cycle de vie ne se fait que sur l’animal. Il se nourrit des plumes et ronge l’épiderme, provoquant de fortes irritations de la peau.Quand l’infestation est massive on voit bien ces amas de cocons blancs tout à fait caractéristiques souvent situés aux endroits que la poule ne peut atteindre lors de sa toilette (cloaque, dessus du cou)

Menopon gallinae . C’est un pou qui va se nourrir exclusivement des plumes.
Lipeurus caponis . Les œufs de celui-ci sont déposes sur les petites plumes de la tête et ont un cycle d’un mois environ.
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6371
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 9825
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   Jeu 28 Avr 2011 - 21:21

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: http://www.gallinette.net/   

Revenir en haut Aller en bas
 
http://www.gallinette.net/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.gallinette.net/
» http://www.jeux.fr/
» http://www.screamer-radio.com/
» http://www.paperblog.fr/
» http://www.jesuismort.com/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: vos animaux liens divers :: vos animaux liens divers :: truc et astuce animal !-
Sauter vers: