LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 invenion du soutien-gorge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71433
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109712
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: invenion du soutien-gorge   Mar 19 Avr 2011 - 20:19



Herminie Cadolle (1845-1926) est la créatrice du premier soutien-gorge « moderne » (1889) et la fondatrice de la maison Cadolle.
Herminie Cadolle est ouvrière corsetière et pour débarrasser les
femmes du corset ressemblant plus à une armure qu’à un accessoire
affriolant, elle le découpe en deux et invente le corselet gorge qui
sera bientôt baptisé soutiengorge. C'est alors l'époque d'un nouveau
courant d'émigration depuis l'Europe vers les nouveaux continents
lointains. Herminie, femme d’action, sympathisante de la Commune,
s’embarque pour l’Argentine. Elle décide de poser ses malles à Buenos
Aires où elle ouvre une boutique de lingerie qui devient le rendez-vous
des femmes à la mode de la jeune capitale. Notre corsetière va faire
plusieurs allers et retours entre France et Amérique Latine afin de
persuader des ouvrières françaises d’émigrer pour former une main
d'oeuvre locale. Sa petite officine prend rapidement de l'ampleur. En
quelques années Herminie agrandit ses locaux et multiplie ses boutiques.
La jeune femme d’affaires comprend l’intérêt de ces dessous qui
charment les coquettes latinos et décide de continuer son business dans
son pays natal.
De retour dans la vieille Europe, Herminie ouvre une boutique à
Paris, au 24 de la rue de la chaussée d'Antin. Deux cents ouvrières
travaillent dans les ateliers parisiens pour fabriquer et préparer les
articles qui sont envoyés dans le monde entier. Cadolle devient le
précurseur d’une méthode efficace de vente très utilisée aux
États-Unis : la vente sur catalogue par correspondance. Les résultats ne
se font pas attendre : Médaille d’or à Saint Petersbourg en 1904,à
Chicago en 1906,Saint-Louis en 1907 et à Paris en 1910. Les clientes
françaises s’accaparent ces dessous utilitaires pour en faire des objets
de séduction. L’engouement fait tache d’huile. La société Cadolle
grossit et devient vite un must planétaire. Herminie confie la direction
des locaux parisiens à sa belle fille, Marie Cadolle, qui prend ainsi
le relais de la deuxième génération.
Le corset tombé en désuétude après la guerre 14-18, reprend des
couleurs dans les années 20. Période durant laquelle un nouveau pôle de
la mode parisienne émerge : le quartier Saint- Honoré. La troisième
génération des Cadolle rentre alors en scène avec Marguerite,
belle-fille de Marie. Elle découvre qu’une grande styliste s’installe
rue Cambon alors que sa maison de couture domine l'entre-deux guerres.
L'empire Chanel emploie à l’époque quelques 3 500 «cousettes». Marie et
Marguerite Cadolle ont alors la bonne idée de quitter la rue de la
Chaussée d'Antin pour s'installer, comme locataire d'abord, dans un
atelier de la rue Cambon, à deux pas de Coco Chanel. Là travaillent 600
ouvrières. Quelques années plus tard, Marguerite rachète les murs de son
atelier-boutique, puis l'immeuble, et aussi l'immeuble voisin. Elle
installe ses ateliers et ses mécaniciennes dans la rue du Monthabor
voisine, puis crée son usine de fabrication de parfum rue des Lyanes.La
maison prend de l’altitude.
En moulant le corps de la femme pour l’adapter à sa robe,
Marguerite Cadolle invente et met au point des tissus élastique qui
nécessiteront la création d'une usine entière. La destinée du corset va
radicalement changer de trajectoire. Décolletés vertigineux, corsets
moulées à l'extrême. Par ses créations Marguerite va tirer un trait
d'union entre la corseterie et la haute couture. Elle donne à la Maison
une empreinte nouvelle : la «touche» Cadolle. Marguerite crée pour sa
voisine Coco le «boyish form», soutien-gorge aplatisseur, habille la
Duchesse de Windsor et bien d’autres de soutien-gorge en fine soie
entièrement rebrodée à la main. Célèbre pour son talent, Mistinguett
figure parmi les nombreuses stars qui fréquentent les séances d'essayage
de la rue Cambon. Si elle était extrêmement riche, elle était aussi
réputée pour son avarice : Elle a payé en 1948 une dette qu'elle avait
contractée en 1930 chez Cadolle.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
 
invenion du soutien-gorge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» invenion du soutien-gorge
» Le premier soutien-gorge ampliforme,1948
» Soutien gorge
» Féminine à tout prix ? Le danger des soutiens-gorge sur notre santé
» tenue correcte exigée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: les inventions,72!fleur! :: 72 invention!fleur!construction :: inventions des S-
Sauter vers: