LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 14:59

:bienvenue: L'Hadopi vient de faire un bilan d'étape au sujet de son activité, un an après sa mise en place. La haute autorité a tenu à dévoiler quels sont ses prochains objectifs. Au menu, les deuxièmes avertissements (par lettre recommandée), une montée en puissance des recommandations et l'arrivée prochaine des logiciels labellisés. A table.

Lors de ce rendez-vous avec la Presse, l'Hadopi commente sa propre activité en tirant le bilan de cette année. Si 2010 était placée sous le signe de la mise en place et des tests grandeur nature, 2011 sera sous le signe de « la valorisation des offres légales et des Labs qui verront le jour le 2 février prochain » commente la présidente de l'Hadopi, Marie-Françoise Marais.

Côté chiffres, 70 000 e-mails (au titre de la première recommandation dans le cadre de la riposte graduée) ont déjà été envoyés. Le train de l'Hadopi prend donc son rythme de croisière. La présidente confirme que le premier avertissement a été envoyé le 1er octobre dernier. Depuis, le rythme s'est accéléré jusqu'à atteindre 2 000 envois par jour soit 10 000 par semaine. Résultat, fin 2010, ce sont 70 000 e-mails qui ont été envoyés.

« Nous n'aurons plus de limites »

Si cette montée en charge est logique, elle devrait également être plus significative dans les semaines à venir. Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la CPD (Commission de protection des droits) explique recevoir pas moins de 70 000 infractions constatées par jour venant des ayants droit (par le biais du tiers technique TMG, qui sera prochainement sujet d'un audit). A terme, toutes ces demandes seront traitées.

Mireille Imbert-Quaretta confirme « notre objectif est qu'à la fin du premier semestre, 10 000 recommandations soient envoyées par jour. D'ici la fin de l'année, nous n'aurons plus de limites ». En attendant, l'Hadopi explique opérer un « traitement cible » des dossiers envoyés par les ayants droit.

Concrètement, TMG envoie pour chaque internaute surpris en train de télécharger sur un réseau P2P, un document de trois pages contenant des informations comme l'heure du téléchargement, la nature du fichier concerné, l'adresse IP ainsi qu'un extrait de l'œuvre téléchargée. Toutes ces données sont alors consignées dans le procès-verbal.

Premiers cartons rouges

De même, les seconds avertissements vont être envoyés « dans un avenir proche » pour ceux qui ont reçu le premier e-mail d'avertissement et qui ont continué de télécharger illégalement. Cette seconde recommandation envoyée à l'adresse de l'internaute par une lettre en recommandé avec accusé de réception est une étape cruciale du processus de sanction.

La réception de cette lettre fait en effet débuter le mécanisme pénal afin de sanctionner un internaute. Il sert à constater l'infraction (par omission, qui se constate mais ne se prouve pas). L'Hadopi explique qu'elle avertira lorsque ces lettres seront envoyées (voir document en bas de page).

L'impasse des logiciels labellisés

Dernier point mis en avant par la haute autorité, les logiciels labellisés. A l'heure où on doute encore de l'intérêt de ces applications, l'Hadopi a essayé de réorienter les modalités de leur labellisation (les spécifications fonctionnelles). Désormais, 5 critères doivent être suivis par les éditeurs de logiciels. Pour être « Hadopi ready », ils devront :

Respecter les critères liés à la neutralité du réseau et assurer un respect total des données des utilisateurs (seul ce dernier doit en avoir la maîtrise)
Une distinction dans les offres doit être opérée entre professionnels et TPE/ grand public
Respecter l'usager en ayant un but pédagogique, ce dernier doit ainsi savoir ce qu'il se passe sur son réseau local
Proposer 3 types de journalisation. L'utilisateur peut ne pas constituer un log des informations transitant sur son réseau. Sinon il peut autoriser la constitution d'un fichier en clair ou sécurisé (intègre et confidentiel, traduire chiffré).
Publier le code du logiciel en mode Open source

Les premiers logiciels devraient ainsi être labellisés dans le courant du mois.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:01

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:02

:lol: Anonymous" promet déjà des attaques DDOS contre le site Hadopi.fr
Publiée par Alexandre Laurent le Vendredi 24 Septembre 2010
Plusieurs sociétés et organisations engagées dans la lutte contre le téléchargement illégal ont subi ces derniers jours de violentes attaques de type DDOS visant leurs sites Web. Organisées au nom de la défense de The Pirate Bay, icône du libre échange de fichiers, elles envisagent jour après jour de nouvelles cibles et pourraient, si l'on en croit les échanges lors desquels elles sont fomentées, rapidement se tourner vers la France. Le site Hadopi.fr, dont le lancement est imminent, devrait constituer l'une des futures victimes, tout comme celui de Trident Media Guard (TMG), la société qui opère des outils de surveillance du réseau pour le compte des ayant-droits. Qui sont les internautes responsables de ces attaques, comment procèdent-ils et que veulent-ils vraiment ?

« Mon nom est légion car nous sommes nombreux »

Pour mener une attaque de type DDOS, il faut qu'un grand nombre de machines se synchronisent pour simultanément assaillir de requêtes la cible. Dans les milieux du cybercrime, on réalise ce genre d'opérations à l'aide de botnets, ces réseaux d'ordinateurs infectés à l'insu de leur propriétaire. Ici, il n'est pas impossible que des botnets aient été mis à contribution, mais la portée de l'attaque vient essentiellement du nombre de participants réunis.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:03

bonjour Une arme à double tranchant ?

A plusieurs reprises, nous avons profité de l'anonymat fourni par ces salles de discussion pour interroger quelques internautes parmi les plus véhéments. « Anon4 » s'est chargé de nous résumer la démarche sous-tendant l'opération, en un discours bien rôdé de quelques lignes, assez proche de celui des affiches virtuelles de propagande utilisées par la communauté. Il n'en reste pas moins édifiant.

« L'opération Payback signifie pour chacun des Anon que si nos gouvernements nous laissent tomber, si personne en politique ou en économie n'est capable de protéger notre culture et Internet, nous serons là pour frapper et nous battre. Payback est un message envoyé aux Anons. Pas aux enfoirés du copyright, mais à nous même et il nous dit : nous avons des armes, nous pouvons nous en servir. Un DDOS avec LOIC, c'est la plus facile (à utiliser). C'est la première mais ce que Payback veut dire, c'est que s'ils continuent à se dresser contre nous, nous les blesserons avec des armes plus sophistiquées ». Menace latente : après le DDOS, le hack pour une guerre en bonne et due forme ? C'est ce que prônent certains. L'effet V for Vendetta ?

Parmi les nombreux opposants que mobilisent, en France ou à l'étranger, les lois telles qu'Hadopi, tous ne voient pas d'un très bon oeil cette montée de violence, qu'il parait objectivement difficile d'associer à la doctrine de la guerre juste tant le problème de la régulation du Net est complexe.

« Nous ne cautionnons pas ces attaques vaines et contre-productives, qui amènent de l'eau au moulin de nos adversaires, qui stigmatisent déjà les internautes et les criminalisent », défend par exemple le Parti pirate français. « Si nous comprenons et partageons la colère et l'indignation des internautes, et plus largement, des femmes et des hommes qui voient leurs libertés et leurs droits sacrifiés au nom du copyright/droit d'auteur, nous savons aussi que seule une vigilance citoyenne et un engagement politique sans faille viendront à bout des politiques répressives menées contre nos libertés fondamentales ».

Désabusée, la génération Y ? « Les actions politiques ne servent à rien, quand le gouvernement veut passer une loi en force, il le fait. Alors allez expliquer aux kids enragés qu'il faut "s'engager" quand ils peuvent faire sauter un site en une soirée », répond un internaute. Pas tout à fait faux... mais pas tout à fait sans conséquence : après l'émeute vient souvent le durcissement des lois.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:10

😕 M. Riguidel : "les logiciels labélisés Hadopi n'arriveront qu'en mars-juin 2011"
Publiée par Olivier Robillart le Jeudi 7 Octobre 2010
La récente conférence de presse donnée par l'Hadopi a été l'occasion d'aborder la question des futurs logiciels labélisés. Ces programmes serviront à l'autorité à apprécier plus facilement le cas d'un internaute surpris en train de télécharger illégalement des contenus protégés par le droit d'auteur. Pour autant, rien ne dit à l'heure actuelle quand ils seront publiés.

Question a donc été posée à l'auteur du premier texte sur les « spécifications fonctionnelles » (.pdf, feuille de route de conditions techniques) de ces logiciels, Michel Riguidel. Le chercheur à l'ENST, en déplacement aux Assises de la sécurité à Monaco, confirme qu'« à l'heure actuelle aucun logiciel ne peut être labélisé Hadopi vu que la consultation doit se terminer le 30 octobre. » A la question de savoir quand ces logiciels seront labélisés, M. Riguidel répond dans un style laconique : « ils arriveront en mars ou juin 2011, pas avant ». En attendant, les internautes devront donc montrer patte blanche autrement.

Pour autant, la question subsiste sur le contenu de ces logiciels. Même si aucune spécification n'existe encore, le professeur explique « je ne vais pas vous dire qu'ils seront contraires aux premières spécifications que j'ai énoncé dans mon projet ». Logique.

Le scientifique confirme donc les propos d'Eric Walter, le secrétaire général de l'Hadopi qui avait affirmé qu'aucun logiciel ne pouvait à l'heure actuelle garantir respecter les conditions requises.

Malgré cela, la question de la labellisation semble gêner certains éditeurs. Pourtant, d'autres évoquent cette question. C'est notamment le cas d'Olféo qui explique par la voie de son président, Alexandre Souillié que : « l'Hadopi n'est pas un sujet sexy pour les éditeurs. Nous avons émis des remarques au sujet de ces spécifications fonctionnelles, désormais nous attendons les réponses. Les logiciels retenus devront filtrer le P2P mais également les Url. De même, un peu à la manière d'un contrôle parental, ils pourront être homologués par l'AFNOR ».

D'ici cette labellisation, les internautes devront donc mettre tout en œuvre pour sécuriser eux-mêmes leur accès au réseau local.
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:17

C'est encore dans un ambiance tendue que la Hadopi a tenu dans ses locaux parisiens son premier point presse de l'année. Au programme des réjouissances : un bilan de l'année passée et le calendrier des étapes pour 2011.

Mireille Imbert-Caretta, présidente de la Commission de protection des droits (CPD) de l'Hadopi a confirmé les derniers chiffres qui ont circulé concernant le nombre d'avertissements aux internautes pris la main dans le sac du téléchargement illégal.

"Les premiers procès-verbaux exploitables des ayants-droit nous sont parvenus le 15 août dernier. En septembre, ont été envoyés les premières demandes d'identifications d'adresses IP aux FAI. Début décembre, le rythme de 2000 avertissements par jour a été atteint. A fin 2010, le seuil des 70 000 recommandations [le terme employé pour qualifier l'email d'avertissement, NDLR] a été passé", explique-t-elle.

70 000 emails d'avertissements déjà envoyés

Et de préciser : "ces 70 000 envois sont issus de 100 000 demandes d'identification faites aux FAI et de 70 000 demandes des ayants-droit chaque jour".

On remarquera donc que les objectifs initiaux sont loin d'être atteint. "La montée en charge a été progressive, c'est normal", souligne Mireille Imbert-Caretta. "Il a fallu valider la protection des données personnelles des abonnés et nous voulions examiner de très près les saisines des ayants-droit, tout comme obtenir des garanties de la part de la société chargée de la surveillance (TMG). Nous avons du également ajuster les liaisons entre notre système d'information et celui des FAI".

Surtout, la CPD a tenu (encore une fois) à démontrer qu'elle n'avait rien d'un gendarme, ni d'un radar automatique. "Nous entendons privilégier la pédagogie, nous décidons seuls quelle suite donner aux saisines et parfois nous ne donnons pas suite. Nous observons également parfois des doublons (même heure, même oeuvre, même abonné repéré par deux ayants-droit). Dans ce cas, nous considérons qu'il s'agit d'une seule saisine. Il n'y a donc pas de traitement automatisé".

Reste que dès cette année, le rythme va fortement s'accélérer avec l'envoi de 10 000 emails par jour, ce qui correspond en fait à l'objectif initial évoqué lors des débats parlementaires.

La présidente de la Commission a également évoqué les effets de ces premiers avertissements chez les internautes. "Moins de 10% des internautes avertis (soit 7000 personnes) nous ont contacté directement. Trois fois sur quatre, c'est pour nous demander de quelles oeuvres il s'agit, les autres contestent ou évoquent un piratage externe".

Reste que la CPD est encore incapable de dire si cette première vague d'avertissements a eu des effets sur le téléchargement illégal. Pire, "on ne sait pas si les premières recommandations ont été effectivement lues par l'abonné" (sic).

Une chose est sûre, une proportion des internautes avertis continue à contrefaire des oeuvres. Pour eux, la riposte graduée va entrer dans sa 2e phase avec l'envoi d'un nouvel avertissement.

"Si ça ne marche pas, il faudra trouver autre chose"

"Les récidives existent, le deuxième avertissement constitue alors un pallier. On ne sera plus dans la pédagogie mais dans le début de la phase pénale. Cette recommandation envoyée par email et par lettre recommandée avec accusé de réception constitue en effet un élément de la négligence caractérisée", poursuit Mireille Imbert-Caretta.

Cette deuxième vague d'avertissements est cruciale pour la Hadopi car elle doit changer les comportements et marquer les esprits "Si ça ne marche pas, il faudra trouver autre chose et la CPD n'aura plus lieu d'être", prévient la présidente qui précise qu'il faudra "au moins 18 mois d'activité à plein régime" pour pouvoir tirer un bilan de l'efficacité du système.

Rappelons que la coupure internet interviendra après la 3e récidive après saisine du parquet par la CPD qui décidera ou non de poursuivre. "Nous n'en sommes pas encore là, on espère que les deux premières recommandations feront leur effet", ajoute-t-elle.

Ce qui reste à prouver. Car si les comportements changent, c'est plutôt du côté des moyens de piratage. On le sait, le P2P (surveillé par la Hadopi) et progressivement délaissé au profit des services de téléchargement direct ou de streaming. Un constat contesté par les ayants-droit mais qui n'empêchera pas la Haute Autorité de mettre en place une mission d'observation "pour évaluer ce phénomène".

Autre sujet sensible : les moyens de sécurisation. Il semble que la Hadopi juge son intérêt de moins en moins important, d'autant plus qu'ils ne sont plus obligatoires pour l'internaute. "Ils sont indépendants de la phase pénale et n'entrent pas en compte dans nos décisions", confirme Mireille Imbert-Caretta. "Après, c'est de la responsabilité de chacun de protéger sa connexion".

Pourquoi alors labelliser des offres qui ne sont pas obligatoires ? On peut se poser la question. En tout cas, la Hadopi a décidé de réorienter sa vision de ces outils. Alors que la consultation sur les spécifications fonctionnelles vient d'être close, la Hadopi a décidé de tout remettre à plat à travers une nouvelle consultation.

"Nous avons défini de nouveaux axes", prévient Eric Walter, secrétaire général de la Hadopi. "Il s'agira de respecter la sphère privée, de ne pas proposer de filtrage au coeur du réseau, de dissocier le grand public des entreprises et de revoir la question de la journalisation".

En effet, l'enregistrement des traces de l'internaute au sein d'un journal crypté a suscité beaucoup de critiques. Cette journalisation devra donc être optionnelle. Mais plus ça va, plus on se demande quel est l'intérêt de cet outil, soutenu du bout des lèvres par les membres de la Hadopi...

Enfin, la Haute Autorité a indiqué que 2011 sera consacré à la mise en place des Labs (lieux de réflexion et de proposition) dont les membres ne sont pas encore connus et à la promotion des offres légales avec la création d'un portail de référencement. Mieux vaut tard que jamais.

Copyright © 2011 CBS Interactive. All Rights Reserved. Confidentialité
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71434
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109713
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   Mer 12 Jan 2011 - 15:17

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Hadopi a envoyé 70 000 e-mails
» Mes messages privés sont-ils envoyés
» impossible de joindre des pièces à mes mails!
» mails bizarres
» [Résolu] Boîte-mail Orange : je reçois des mails mais je ne peux pas en envoyer !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: (invention)liens juridiques!2 :: (invention)liens juridiques! :: soirées liens juridiques-
Sauter vers: