LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 http://www.high-tech-info.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
musique

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4394
Localisation : france
Emploi/loisirs : marche
Humeur : bonne
Réputation : 0
Points : 7005
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: http://www.high-tech-info.fr/   Lun 10 Jan 2011 - 22:07

Revenir en haut Aller en bas
musique

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4394
Localisation : france
Emploi/loisirs : marche
Humeur : bonne
Réputation : 0
Points : 7005
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: http://www.high-tech-info.fr/   Lun 10 Jan 2011 - 22:08

La Réunion prête à devenir le laboratoire grandeur nature de la voiture électrique, propre, silencieuse et durable.
En visite dans les îles françaises afin de leur présenter ses traditionnels voeux présidentiels, Nicolas Sarkozy a annoncé que l’île de la Réunion serait “la première utilisatrice de masse des véhicules électriques” produits par Renault. Dans ce but, 50 véhicules seront expérimentés l’année prochaine.
En 2011, La Réunion deviendra “le laboratoire grandeur nature de la mobilité du XXIe siècle, propre, silencieuse et durable” a déclaré Nicolas Sarkozy après avoir annoncé la signature d’une lettre d’intention sur l’expérimentation de 50 véhicules électriques produits par Renault. Cette lettre a été signée par six partenaires dont Renault, EDF, Total et l’américain GE.

“Dès 2011, les premiers véhicules électriques sortiront des chaînes de Renault” a précisé le chef de l’État. Grâce à l’emprunt national mais aussi à la mobilisation des centres commerciaux, des collectivités, des distributeurs d’électricité et de carburant, l’île “sera la première utilisatrice de masse de ces véhicules électriques” a-t-il assuré. Dans ce but, la construction d’une infrastructure de rechargement performante doit commencer au plus vite et Nicolas Sarkozy a indiqué avoir demandé à la secrétaire d’État chargée de l’Écologie Chantal Jouanno et au préfet Pierre-Henry Maccioni “de coordonner activement les efforts et l’appui des financements nationaux”.
Les voitures électriques testées seront reliées à des infrastructures de charge “principalement alimentées par des énergies renouvelables” ont souligné les six signataires de la lettre d’intention dans un communiqué commun. Et EDF de souligner que “ce projet devra démontrer que le bilan global d’émission de CO2 des véhicules électriques à la Réunion est meilleur que celui des véhicules thermiques ou hybrides actuels”.

Maxisciences
Revenir en haut Aller en bas
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.high-tech-info.fr/   Lun 10 Jan 2011 - 22:13

:arrow: Sur un cliché, le cerveau d’un enfant normal. Sur l’autre, l’encéphale d’un jeune autiste. Les différences sont visibles à l’oeil nu : dans le second cas, la masse de la substance grise (le corps des cellules nerveuses) située dans la région temporale supérieure est réduite. D’autres dissemblances apparaissent : la substance blanche (les fibres nerveuses reliant les aires cérébrales) présente, elle aussi, des anomalies. Ce résultat, publié en 2009, dans la revue PLoS ONE, par une équipe de chercheurs français (CEA-Inserm-Assistance publique-Hôpitaux de Paris), est l’une des dernières illustrations de la force d’investigation de l’imagerie cérébrale fonctionnelle.
D’un côté, l’imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM), qui cartographie les molécules d’eau contenues à l’intérieur des tissus mous, permet de visualiser l’anatomie des structures cérébrales (matière grise et matière blanche), avec une précision millimétrique, mais aussi l’activité des circuits cérébraux in situ et in vivo, avec une précision de quelques centaines de microns et de quelques centaines de millisecondes. De l’autre, la tomographie par émission de positons (TEP), qui utilise des marqueurs radioactifs, permet de suivre le métabolisme des tissus cérébraux.
Ensemble, ces techniques, après avoir contribué à dresser la carte des aires cérébrales et de leurs fonctions, explorent aujourd’hui le théâtre d’ombre et de lumière des pathologies mentales. Un siècle après la découverte de l’inconscient, elles lèvent un coin du voile entourant la boîte noire du cerveau humain. Sans toutefois en élucider tous les mystères.

Les récents travaux sur l’autisme, qui comparent les images cérébrales par IRM de 77 enfants autistes, âgés de 2 à 16 ans, à celles de 77 enfants témoins, révèlent, chez plus de 40 % des sujets atteints de ce ‘trouble envahissant du développement’, des anomalies particulièrement marquées au niveau du lobe temporal. Toute la question est de savoir si ces particularités peuvent être considérées comme une cause biologique de l’autisme, ou si elles en sont au contraire une conséquence. Et si la vieille querelle entre les approches biologique et psychanalytique de cette pathologie peut être ainsi tranchée.
“Avec l’imagerie cérébrale, on ne voit jamais une cause”, souligne Monica Zilbovicius, directrice de recherche à l’Inserm et psychiatre, qui a participé à cette étude. Dans le cas présent, tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on observe des modifications anatomiques accompagnant un trouble sévère, précoce et global du développement de l’enfant.” Mais, ajoute-t-elle, “la compréhension des mécanismes et de la physiopathologie de ce trouble est indispensable si l’on veut le soigner”. Il se trouve en effet que le lobe temporal supérieur joue un rôle essentiel dans les interactions sociales. Il intervient dans le traitement des signaux visuels et sonores, dans la reconnaissance des mouvements du corps, de la bouche et des yeux, ainsi que dans le langage. L’IRM conforte ainsi l’hypothèse que les difficultés relationnelles des autistes sont liées à un déficit de perception des stimuli sociaux. Et incite donc à mettre en oeuvre des stratégies thérapeutiques axées sur la rééducation de ces fonctions défaillantes.
La neuro-imagerie s’est également penchée sur la schizophrénie. La psychose par excellence. Une étude, menée par des chercheurs français (CEA-Inserm) et anglais (Institut de psychiatrie de Londres), a comparé les lobes temporaux d’une cinquantaine d’adolescents schizophrènes, âgés de 16 ans en moyenne, et d’autant d’adolescents “sains”. Dans le premier groupe a été constatée une diminution de la surface du sillon collatéral, limité par les circonvolutions de l’hippocampe qui sont impliquées dans la mémoire, l’apprentissage, la régulation émotionnelle et la reconnaissance des visages.
Là encore, inné ou acquis ? Ces altérations donnent-elles une base génétique à la psychose, ou sont-elles le résultat, transcrit dans la morphologie du cerveau, de facteurs environnementaux et du vécu du sujet ? “Il n’y a pas une, mais des schizophrénies. Et elles sont vraisemblablement multifactorielles. Ce travail met simplement en évidence un lien avec des modifications de la maturation du cerveau, à une période de la vie – l’adolescence – où celui-ci connaît des changements très importants”, répond Jean-Luc Martinot, directeur de recherche en neuro-imagerie et psychiatrie au service hospitalier Frédéric-Joliot (SHFJ) d’Orsay.
ADDICTION
Une autre étude révèle pourtant, chez les adolescents atteints de schizophrénie, une “déviation statistique” pour un sillon particulier, dit paracingulaire, situé à l’avant du cerveau. Ces plis, parfois absents, se trouvent, lorsqu’ils sont présents, localisés le plus souvent dans l’hémisphère cérébral gauche des sujets normaux, alors qu’ils sont répartis en nombre égal dans les deux hémisphères des schizophrènes. Or des images IRM de la formation des circonvolutions cérébrales des foetus prouvent que ces sillons se dessinent à la 32e semaine de la grossesse. Ce qui, commente le chercheur, constitue un indice puissant de “déterminisme génétique”. Et suggère, à tout le moins, une possible “vulnérabilité” liée à la maturation du cerveau à un stade très précoce, avant même la naissance.
Troubles du développement, psychoses, mais aussi addictions. Une expérience, menée par une équipe de l’Inserm et du CEA et relatée en 2008 dans Neuropsychopharmacology, a consisté à observer, par IRM, l’activité cérébrale d’anciens alcooliques (sevrés depuis plusieurs semaines ou plusieurs mois, sans complications médicales et bien insérés socialement) qui devaient reconnaître des mots en écoutant un texte. Pour réaliser les mêmes performances que des personnes non dépendantes à l’alcool, il leur a fallu mobiliser des zones du cerveau supplémentaires. Comme si les circuits normaux de la reconnaissance des mots étaient partiellement “grillés”. Des examens approfondis ont montré, dans certaines régions cérébrales, une perte de matière grise atteignant jusqu’à 25 %, ainsi qu’un amoindrissement de la cohérence et de l’intégrité des fibres de matière blanche.
Aucune corrélation n’a été établie avec la durée ou l’intensité de l’alcoolisation. En revanche, la perte de substance grise est d’autant plus importante que la première consommation a été précoce. Ce qui donne une assise scientifique aux actions de prévention tournées vers les jeunes. Leur traduction politique en interdiction de vente d’alcool aux mineurs, elle, ne relève plus des neurosciences.
Via LeMonde.fr
Vous aimerez peut-être:
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.high-tech-info.fr/   Lun 10 Jan 2011 - 22:13

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71413
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109684
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.high-tech-info.fr/   Lun 10 Jan 2011 - 22:15

:cyclops: Cebit : Jouer au flipper ou écrire une lettre avec les seules ondes de son cerveau
Publié par Dydyer le 7 mars 2010 @ 23 h 14 min

Regarder quelqu’un jouer au flipper ou écrire une lettre par la seule force des ondes de son cerveau constitue une des attractions majeures du salon des technologies Cebit de Hanovre cette année.
Assis devant un flipper, un cobaye arborant un bonnet couvert d’électrodes qui lui donne des airs de créature d’un autre monde actionne la machine avec dextérité, mais sans les mains, alors qu’une foule de curieux se presse autour de lui.
“Il pense ‘main droite’, ‘main gauche’, les électrodes enregistrent les ondes associées à ces pensées, envoient l’information à un ordinateur, qui lui fait bouger le flipper”, explique Michael Tangermann, chercheur du Berlin Brain Computer Interface, unité qui travaille sur le procédé au sein de l’Université technique de Berlin.
La technologie instaure un véritable dialogue entre l’homme et la machine, ce qui, au-delà de l’aspect futuriste et insolite, pourra un jour sauver des vies. L’application aux automobilistes fait notamment l’objet de beaucoup de recherches à l’heure actuelle.
Regarder quelqu’un jouer au flipper ou écrire une lettre par la seule force des ondes de son cerveau constitue une des attractions majeures du salon des technologies Cebit de Hanovre cette année.
Assis devant un flipper, un cobaye arborant un bonnet couvert d’électrodes qui lui donne des airs de créature d’un autre monde actionne la machine avec dextérité, mais sans les mains, alors qu’une foule de curieux se presse autour de lui.
“Il pense ‘main droite’, ‘main gauche’, les électrodes enregistrent les ondes associées à ces pensées, envoient l’information à un ordinateur, qui lui fait bouger le flipper”, explique Michael Tangermann, chercheur du Berlin Brain Computer Interface, unité qui travaille sur le procédé au sein de l’Université technique de Berlin.

La technologie instaure un véritable dialogue entre l’homme et la machine, ce qui, au-delà de l’aspect futuriste et insolite, pourra un jour sauver des vies. L’application aux automobilistes fait notamment l’objet de beaucoup de recherches à l’heure actuelle.
En situation d’urgence, le cerveau réagit quelque 200 millisecondes avant qu’un conducteur, même sur le qui-vive, appuie sur la pédale de frein, et ces 200 millisecondes là peuvent être cruciales. S’il n’est pas question de faire freiner la voiture automatiquement, “il y a plusieurs choses que le véhicule pourrait faire pendant cet intervalle de temps, ajuster un peu plus la ceinture de sécurité par exemple”, argumente M. Tangermann.
Les électrodes, qui à termes devront pouvoir être remplacées par des terminaisons plus petites pour que la technologie puisse être utilisée dans la vie de tous les jours, pourraient permettre aussi d’identifier un petit coup de fatigue du conducteur, conduisant son véhicule à lui suggérer une pause.
Autre champ d’application, par exemple pour les produits sur lesquels travaille la société autrichienne g.tec, les personnes handicapées physiques, qui pourront à l’avenir “contrôler leur fauteuil roulant, ouvrir les portes ou allumer leur téléviseurs rien qu’avec leur cerveau”, pronostique Clemens Holzner, en charge du développement informatique de la société.
Sur le stand de g.tec, la démonstration se fait devant un écran muni d’un grand clavier dont les touches s’allument l’une après l’autre. But de la manoeuvre: taper sans y mettre les doigts. Le cobaye, muni de son bonnet à électrodes, se concentre sur la lettre qu’il veut quand celle-ci s’allume, et l’activité de son cerveau pile à ce moment-là est transmise à l’ordinateur, qui affiche la lettre en question sur l’écran.
Pas question encore d’écrire un roman, il lui faut environ quatre minutes pour que s’affiche un mot de cinq lettres. Mais la technique fait l’objet de recherches poussées, et est en passe d’être perfectionnée.
AFP
Vous aimerez peut-être:
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: http://www.high-tech-info.fr/   

Revenir en haut Aller en bas
 
http://www.high-tech-info.fr/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» higth tech
» Désactivation des armes High-tech
» Bracelet néolithique high-tech
» http://www.mon-association.info/
» emsi vs higth tech vs iga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: Dis papi pourquoi ??2 :: Dis moi papi pourquoi ??333 :: inventions et nous ?-
Sauter vers: