LA PETITE MAISON TRANQUILLE
Bienvenue à vous dans la petite maison tranquille

forum sur les inventions et liens divers :
bonne route à vous !
ici c'est comme un dictionnaire , les liens sont prit sur des magazines ect !!!
MOT CLÉ
invention, liens, divers, comme, papi, enfants, découvertes, inventions, humours, découverte, jeux, année, 2008, début, téléphone, exemple, , . quiz , liens ,divers , le saviez vous, pourquoi , dit papi ; planet, poèmes, citation, vrai ,faux ,abcd, invention, informatique , juridique,images liens , cuisine liens , astuces livres; cadeaux , emplois liens ,voyages..science , découverte, brocante liens...tout le monde en parles . musique liens; cinéma liens ... actualité ...les inventions concours l’épine ... ,
2012
Bonjour.
 2. 你叫什么名字?
Nǐ jiào shénme míngzi?
Comment t’appelles-tu ?
 3. 这是我的名片。
Zhè shì wǒ de míngpiàn.
Voici ma carte de visite.
 4. 好久不见。
Hǎojiǔ bújiàn.
Ca fait longtemps que nous ne nous sommes pas vus !
fleur

LA PETITE MAISON TRANQUILLE

INVENTION INVENTEUR INVENTION
 
AccueilportailÉvènementsFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 http://www.carrefour.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71402
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109667
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:43

Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71402
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109667
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:44

ctacles
Musique
Sports
Théâtre et humour
Famille
Festival
Salons
Autres
Région parisienne
Nord
Est
Ouest
Centre
Sud-est
Sud-ouest
Etranger
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
Fleur

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 71402
Localisation : france
Emploi/loisirs : FONDATRICE
Humeur : bonne
Réputation : 26
Points : 109667
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:46

Pour faire une bonne mousse, pas de secret : il faut un bon chocolat, noir de préférence, un rien amer...

On ne résiste jamais à l'énorme envie de nettoyer, du bout des doigts, le poêlon et le saladier, on se pourlèche les babines tandis qu'elle s'attiédit paisiblement dans son coin, on se régale de ses effluves délicieux...

De l'utilité d'une couverture
On casse en petits morceaux deux cent cinquante grammes de chocolat dit « pâtissier » : c'est ainsi que l'on appelle ces grosses tablettes destinées à être cuisinées. On met le chocolat dans un bol, on le laisse fondre au bain-marie, à feu doux : l'eau doit frémir, jamais bouillir !
On verse, sur l'épais chocolat qui bouillonne, dix centilitres de crème fraîche épaisse : on touille avec douceur, sans brusquer le chocolat assoupi.

Pour le meilleur
On sépare de leurs jaunes les blancs de 6 oeufs, on bat les blancs en neige et l'on incorpore les jaunes à l'appétissante préparation.

Voici l'un des secrets de la mousse au chocolat : le chocolat doit être onctueux, sans le moindre petit grumeau, avant d'être soigneusement mélangé aux blancs d'oeufs. Ici est le second secret, et la pire difficulté : cette opération exige patience et légèreté, trop de précipitation ou d'empressement nuirait à la belle harmonie de ces deux ingrédients, qui doivent lentement fusionner.

Il est toujours possible d'allonger de quelques gouttes d'extrait de vanille, de cannelle ou d'amandes amères, de café ou de rhum...

Chaud-froid
La mousse contenant des oeufs crus, il faut la placer au réfrigérateur pour la faire refroidir. On compte rois heure minimum, le temps que la mousse acquière cette fermeté qui met si bien en valeur sa tendre légèreté...

Vous avez aimé cet article ? Lisez aussi :
http://ideesetrecettes.carrefour.fr/content/ces-mousses-qui-fondent-dans...
Revenir en haut Aller en bas
http://bamby2.forumactif.org
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6717
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10301
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:49

sa fait partie des inventions qui à invente carrefour ????
Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6717
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10301
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:50

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6717
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10301
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:51

Extrait de "Carrefour, d'Annecy à la globalisation", Fabrice Gaulet, 2000
[...] Marcel Fournier et Denis Defforey s'inscrivent au séminaire de Bernardo Trujillo, Américain d'origine colombienne, "gourou" de la distribution qui édicte des préceptes qui révolutionnent alors les mentalités : "Faites du cirque en permanence", "Empilez haut et vendez à prix bas" et le fameux "No parking, no business". L'avenir est au "tout automobile".

Les deux compères savent qu'autour des villes, les banlieues vont se développer. L'éloignement des lieux de résidence, l'augmentation du niveau de vie et les progrès de l'industrie conduiront inévitablement au développement de l'automobile tandis que le réfrigérateur s'installera progressivement dans les foyers, permettant le stockage des produits frais et donc d'éviter la corvée des courses.

Cherchant à ouvrir un magasin en région parisienne, Fournier et Defforey repèrent dans l'Essonne, à Sainte-Geneviève-des-Bois, un terrain de deux hectares dont personne ne veut. Les magasins populaires qui lorgnaient ce terrain y ont finalement renoncé, estimant qu'on ne pouvait y bâtir un grand magasin, compte tenu de la taille trop modeste de la ville. Les deux précurseurs raisonnent à l'opposé : "La ville est trop petite, il faut y faire un magasin encore plus grand pour y attirer les habitants des communes voisines".

Le 15 juin 1963, Carrefour ouvre sur 2500 m² son premier hypermarché (terme qui n'existe pas encore et qui sera inventé en 1966 par Jacques Pictet, fondateur de la revue Libre Services Actualités). La romancière Françoise Sagan, belle-sœur de Jacques Defforey, accepte d'en être la marraine. Le magasin est trois fois plus grand que ce qui s'est fait jusqu'à présent. Il dispose de 450 places de parking, d'une pompe à essence et de grands chariots à roulettes. Pour la première fois, un magasin propose tout sous un même toit, à savoir du frais et du non-frais, du bazar et de l'alimentaire, du textile et de l'électroménager…

Plus de 5000 clients se sont précipités dans le magasin dès le premier samedi et chacun y a dépensé trois fois plus que dans les supermarchés classiques. En six mois, le premier hypermarché Carrefour atteint 100 millions de francs dès l'exercice de 1964. L'ouverture de ce magasin appelle donc naturellement l'entreprise Carrefour à se développer. [...]







AUTRES EXTRAITS DE PUBLICATIONS


LSA n°1348, 29 avril 1993
"1963. La société Carrefour, fondée en 1959 et qui exploite deux supermarchés à Annecy, en Savoie, ouvre le 15 juin, à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans la banlieue sud de Paris, un "grand magasin libre-service" de 2500 m² (le terme "hypermarché" n'est pas encore inventé). La plupart des professionnels et des experts prédisent l'échec. A la fin de l'exercice, le chiffre d'affaires atteindra 18,57 millions de francs (122 millions de francs d'aujourd'hui) et bientôt 100 millions en année pleine. La société a été créée avec un capital de 700 000 F (5,5 millions de francs actuels)."



Journal de Carrefour n°13, novembre 1995
"1963. Accompagnant l'urbanisation des banlieues et l'apparition des villes nouvelles, Carrefour ouvre le premier hypermarché français à Sainte-Geneviève-des-Bois (91).

Ce magasin de 2500 m² compte 450 places de parking non payant et emploie 115 personnes. Recette du succès : le concept "tout sous le même toit", le libre-service et le discount. Les prix, ceux du carburant y compris, sont inférieurs de 15 à 20 % à ceux du marché."



Journal du Dimanche, 23 juillet 1995
"Le 15 juin 1963, la France prit un petit air d'Amérique. Un épicier d'Annecy, Marcel Fournier, venait de découvrir que, de l'autre côté de l'océan, dans un seul magasin doté d'un grand parking, on pouvait tout vendre, l'alimentaire et le reste. Le patron de Carrefour décida d'ouvrir le premier hypermarché d'Europe à Sainte-Geneviève.

Anne-Marie y travaille depuis le premier jour : "C'était une période fabuleuse, le curé avait béni le magasin. Chaque jour, on doublait notre chiffre d'affaires. Des provinciaux et des étrangers débarquaient en excursion. On achetait un stock de vélos, le soir, tout était parti. Un jour, nous avions blanchi les vitres pour nettoyer, les gens ont cru qu'on fermait, ils ont tout dévalisé".

L'installation de ce premier Carrefour a frappé les imaginations. Au point que plusieurs habitants croient encore, à tort, que cette ouverture obligea le fameux cimetière russe à déménager [...]"



LSA n°1512, 7 novembre 1996
"L'éclairage était chiche, les chariots cahotaient sur le sol en ciment brut et chaque recoin du magasin était exploité. Sur les rayonnages, conserves et dentifrices voisinaient sans problème. Ce que les clientes regardaient avec attention, c'était les prix."

"Dès le début, le rayon charcuterie-traiteur de Sainte-Geneviève-des-Bois a été un pôle d'attraction du magasin : le rayon "fabriquait lui-même" en grande partie et les présentations, souvent somptueuses, tenaient plus de l'artisanat haut de gamme que de la "distribution"."

"L'histoire de Carrefour Sainte-Geneviève-des-Bois est émaillée d'événements mémorables, mais la traite des vaches sur le parking et la distribution de lait aux clients lors d'une grève des livreurs laitiers en 1969 figurent parmi les moments épiques !"



LSA n°1373/1374, 25 novembre 1993
"Le litre d'essence à 0,93 F ! Soit 5 centimes de moins que le "prix normal" : c'est avec l'essence discountée que Carrefour attire une foule de clients motorisés dès le jour de son ouverture à Sainte-Geneviève-des-Bois, en 1963. Même si, le jour de l'ouverture, les pompes sollicitées par un usage intensif tombent en panne, les files d'attente à la station attesteront, les jours suivants, que Carrefour ne s'est pas trompé. Les consommateurs sont mûrs pour troquer le sac à provisions contre le coffre de leur automobile.

Après les Etats-Unis, la voiture particulière entre en France dans l'histoire du commerce. Comme on dit en Amérique : "No parking, no business". Une grande surface multispécialisée doit offrir un parking à ses clients sous peine de demeurer un magasin de proximité. Et le Carrefour de Sainte-Geneviève-des-Bois ne peut en être un : la zone primaire est trop clairsemée.

Voici trente-cinq ans, les dirigeants de Carrefour innovaient ainsi sur plusieurs plans : en conjuguant discount et grande surface, en misant sur la clientèle motorisée, et enfin en faisant l'impasse sur la zone primaire du magasin [...].

Les 2500 m² de Sainte-Geneviève-des-Bois s'accompagnent d'un parking de 400 voitures (qui semble pourtant, à l'époque, démesuré) [...].

Carrefour s'efforcera de remodeler Sainte-Geneviève-des-Bois selon des normes plus actuelles. Au prix de rachats fragmentaires de terrain, le magasin passera de 2500 m² à 4400 puis à 6600 m², tandis que le parking de 400 places en offrira 700 puis 870 [...]."



"La distribution", Cédric Ducrocq, Nathalie Jamin, Sophie Lagrange, collection Vuibert entreprises, février 1994
"En 1962, les dirigeants de Carrefour, qui exploitaient depuis 1960 un supermarché à Annecy, obtiennent l'autorisation de construire à Sainte-Geneviève-des-Bois un grand magasin en libre-service. Le bâtiment est réalisé en six mois par Francis Bouygues sur un seul étage, comprenant une réserve de 1700 m², une surface de vente de 2500 m² et un parking de 450 places.

Ce magasin est équipé à moindre coût (pas plus de 1000 F par mètre carré, soit trois à quatre fois moins que les surfaces traditionnelles) sur les conseils de Bernard Trujillo. "Si nous avions raté Sainte-Geneviève-des-Bois, c'était seulement la fin de l'expérience Carrefour. Ce n'était pas la ruine", ont souligné Marcel Fournier et les Defforey. Leurs concurrents étaient à l'époque sceptiques sur leurs chances de réussite.

"Le Grand Magasin en libre-service Carrefour" (le mot hypermarché ayant été inventé par les journalistes pour désigner ce nouveau type de magasin) ouvre ses portes le 15 juin 1963. Le magasin propose une surface, une abondance de marchandises et surtout des prix jamais vus. Le succès est phénoménal, à tel point que tout le personnel est mis à contribution pour le remplissage des rayons (dirigeants, comptables, etc.). Le recrutement de main-d'oeuvre supplémentaire est nécessaire, de même que l'achat de chariots en quantité plus importante que prévu. Pour ses approvisionnements, Carrefour sera même obligé de faire appel durant quelques mois à Promodès."



Capital, août 1994
"Pour se persuader du succès du Carrefour de Sainte-Geneviève-des-Bois, il suffit de se promener un samedi après-midi, sur le parking encombré de Dauphine et d'Ami 6. Le concept, imaginé par Marcel Founier et la famille Defforey, a trouvé un réel écho auprès des jeunes ménages, qui apprécient de pouvoir faire toutes leurs courses en une seule fois. En revanche, les ménagères plus âgées rechignent toujours à fréquenter ces magasins froids et impersonnels [...] : lumière crue, style dépouillé, produits parfois présentés dans leurs cartons d'emballage, absence totale de conseil au consommateur [...].

Avec ses 2500 mètres carrés de surface de vente et ses 450 places de parking, le Carrefour de Sainte-Geneviève-des-Bois s'est très vite révélé une redoutable machine de guerre commerciale. Il réalise en une semaine le chiffre d'affaires annuel de quatre commerçants indépendants ! Les 3000 articles vendus dans un tel "hypermarché" sont, en moyenne, 15 % moins chers que ceux des épiceries traditionnelles [...].

La jeune société Carrefour, présidée par Marcel Fournier (Denis Defforey en étant le directeur général), venait juste d'acquérir un vaste terrain de 25 000 mètres carrés dans une municipalité communiste de banlieue, Sainte-Geneviève-des-Bois. La construction de la première "usine à distribuer" française fut confiée à un jeune entrepreneur de 40 ans, Francis Bouygues. Le 15 juin 1963, le magasin fut inauguré, en présence de Françoise Sagan ! Après une semaine d'exploitation, la dépense moyenne par client était déjà de 28 francs. Trois fois plus que dans n'importe quel supermarché. On connaît la suite...

Les familles Fournier et Defforey ont toutefois dû contourner bien des obstacles, bien des réticences. Au début, plusieurs fournisseurs ont exigé que les prix des articles soient relevés. Faute de quoi, ils menaçaient de ne plus livrer. L'un de ces mauvais coucheurs est même venu reperndre ses marchandises dans le magasin de Sainte-Geneviève-des-Bois ! [...]."



"Hyper, ton univers impitoyable..." par Paul Vaca et Paul Boulant, éditions Alternatives, 1994
"Le premier hyper voit le jour le 15 juin 1963 [...]. L'hyper sous sa forme actuelle (avec tout sous le même toit) est une invention purement française. En effet, on la doit à deux familles françaises, les Fournier (possédant une mercerie-bonneterie à Annecy) et les Defforey (grossistes en alimentation à Lagnieu).

Poussés par le succès d'Edouard Leclerc, ils se convertissent à la vente à rabais et se rendent même en pélerinage aux Etats-Unis pour suivre les séminaires mis en place par Bernard Trujillo, le pape de la grande distribution. En fait, ces séminaires sont organisés par NCR, une société qui fabrique des caisses enregistreuses. En propageant la bonne parole de la grande distribution à travers le monde, ils récoltent directement ce qu'ils ont semé... en livrant des caisses enregistreuses.

Toujours est-il que nos deux convertis reviennent des Etats-Unis avec une foi neuve et une volonté marquée de faire des adeptes. Leur premier temple voit le jour dans la région parisienne, à Sainte-Geneviève-des-Bois (sainte Geneviève priez pour nous). Il possède une surface de deux mille trois cent mètres carrés et un grand parking de quatre cent cinquante places carrés car Frère Bernardo leur avaient enseigné ce nouveau commandement : "no parking, no business".

Les commerçants alentour, dans la banlieue sud de Paris, voient d'un mauvais oeil cette nouvelle religion. Ils ne croient pas au miracle : comment vont-ils remplir le parking ? comment vont-ils maintenir les prix aussi bas ? Honnis soient les tièdes ! Car le miracle a eu lieu : chaque semaine, vingt-six milles ouailles parcourent en voiture jusqu'à quinze kilomètres pour se rendre à l'hyper. Grâce à leurs offrandes, le temple est amorti en trois ans. Qui a dit que nous vivions dans une époque qui avait perdu la foi ?"



"1900-2000 : un siècle d'économie", Les Echos, novembre 1999, page 281
"15 juin 1963 : le magasin ouvert à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l'Essonne, étonne par sa superficie mais séduit grâce à ses prix.

Jamais sans doute, Sainte-Geneviève-des-Bois, 17 600 habitants, n'avait connu une telle animation que ce samedi 15 juin. Il est vrai que la petite bourgade de l'Essonne peut désormais s'enorgueillir d'abriter le premier hypermarché français, ouvert par la Société anonyme Carrefour Supermarché, créée en juillet 1959, à Annecy, par les familles Fournier et Defforey. Le projet a été rondement mené. Le permis de construire est déposé le 15 juillet 1961, le feu vert est obtenu le 17 novembre 1962. Il a fallu six mois à l'entreprise Bouygues pour édifier, sur un terrain de 20 000 m², le bâtiment qui comporte, sur un seul niveau, une réserve de 1700 m², une surface de vente de 2500 m² et un parking de 450 places. Une fois équipé, le magasin n'est revenu qu'à 1000 francs le m², quatre fois moins que les surfaces de vente traditionnelles. Malgré le temps froid pour la saison et le ciel maussade, la foule se pressait autour de la marraine, la "scandaleuse" Françoise Sagan, belle-soeur de Jacques Defforey.

C'est un univers commercial démesuré qu'elle a découvert : le rayon boucherie s'étend sur plus de 14 m, celui de la crémerie sur 10 m. 12 caisses enregistrent les dépenses des clients. Un snack a même été prévu, au coeur du magasin, pour permettre de se restaurer tout en faisant ses courses. Le jour de l'inauguration, le chiffre d'affaires a atteint 146 000 francs et 200 000 francs le samedi suivant. Les 5214 premiers clients ont en moyenne dépensé 28 francs chacun, soit trois fois plus que dans un supermarché classique. Grâce aux chèques, on a pu constater que certains n'avaient pas hésité à parcourir jusqu'à 40 km pour venir faire leurs courses à Carrefour et profiter du discount généralisé pratiqué sur tous les produits. Pour faire face à cet afflux, la société a dû commander une centaine de chariots supplémentaires pour la fin du mois."



Site Sofinco (http://212.37.221.200/index.asp?anIdx=32)
..
"La France découvre l’hypermarché “Carrefour” écrit en gros sur un hangar de 2 600 m2 planté sur un terrain “dont personne ne voulait” à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne, un parking gratuit de 400 places et 450 Caddies : le premier hypermarché est né ! Marcel Fournier, le PDG de la société, a l’expérience des supermarchés, apparus à la fin des années 1950, et s’est nourri en 1962 des séminaires de la National Cash Register, animés par Bernardo Trujillo, sur les méthodes de distribution américaines. Son défi : attirer le client loin de chez lui en lui offrant jusqu’à 20 % de réduction sur un large assortiment, dont l’essentiel (2/3) est alimentaire. Des prix rendus possibles grâce au libre-service et à l’importance des volumes. Les faibles marges sont compensées par l’écoulement rapide des produits et les délais de paiement aux fournisseurs. Un succès tel que les enseignes et les magasins se multiplient."





"Carrefour ou l'invention de l'hypermarché" par Christian Lhermie, éditions Vuibert, 2001


> Fiche technique du magasin Carrefour Sainte-Geneviève-des-Bois en 1963 :

Surface de vente
2 400 m²
Alimentation
840 m²
Textile
640 m²
Bazar
550 m²
Caisses, couloir
370 m²
Surface des ateliers
Charcuterie
45 m²
Boucherie
45 m²
BOF
35 m²
Fruits et légumes
32 m²
Chambres froides
Boucherie
72 m²
Fruits et légumes
57 m²
Charcuterie
38 m²
Salaison
27 m²
Crèmerie
20 m²
Fromages
20 m²
Poisson
20 m²
Surgelés
8 m²
Linéaire au sol
Alimentation
Epicerie sèche
126 m
Vins
28 m
Fruits et légumes
20 m
Meubles réfrigérés
Boucherie
15 m
BOF
10 m
Charcuterie
8 m
Poissons
7 m
Non-alimentaire
Linge de maison
33 m
Droguerie parfumerie
33 m
Jouets de plein-air
18 m
Outillage, jardinage
13 m
> Autres informations :

. 1 700 m² de réserves

. 450 emplacements de parking

. 18 caisses de sortie dont 13 à tapis roulant et 5 sans tapis qui seront vites remplacées

. Plus de 3 500 produits alimentaires et 15 000 non-alimentaires

. Entrée située sur la droite du magasin, sortie sur la partie gauche, derrière les caisses.

. Les gondoles sont toutes perpendiculaires à l'entrée.

. Présence d'un "snack" au milieu du magasin

. Produits périssables implantés au fond du magasin

. Magasin ouvert sans interruption de 10 heures à 22 heures, ouvert le dimanche matin et le lundi après-midi



> "Défauts" de jeunesse du magasin :

. Allées étroites, encombrées, mal signalées

. Assez mal organisé

. Rangement proche de l'empilement

. Produits difficiles à trouver

. Parkings assez rudimentaires

. Chariots vides, disséminés et abandonnés entre les voitures un peu partout sur le parking



> Evolution de la surface de vente du magasin :

Année
Surface
1963
2 400 m²
1965
3 000 m²
1968
4 000 m²
1969
4 500 m²
1971
5 500 m²
1975
6 500 m²
1979
6 700 m²
1983
6 600 m²




> Caractéristiques actuelles du magasin :

40 caisses, 800 places de parking, 300 employés

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
carole

Administrateur/trice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6717
Localisation : france
Emploi/loisirs : la boxe
Humeur : bonne
Réputation : 4
Points : 10301
Date d'inscription : 18/01/2010

MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   Ven 19 Nov 2010 - 22:53


Sites web d'information sur le milieu de la grande distribution
Points de Vente
http://www.pointsdevente.com
LSA
http://www.lsa.fr
Linéaires
http://www.lineaires.com
Distrib.fr
http://www.distrijob.fr
Dynamique Commerciale
http://www.dyn-com.com
Faire Savoir Faire
http://www.fairesavoirfaire.com




Sites web d'information sur le marketing
Altema
http://www.altema.com
Markneting
http://markneting.free.fr/
Visionary Marketing
http://www.visionarymarketing.com/fwelcom.html (version française)
http://www.visionarymarketing.com (version anglaise)




Autres sites web en rapport avec le milieu de la grande distribution
La Chaîne d'Union
http://www.la-chaine-d-union.com : association à but non lucratif oeuvrant pour l'insertion des travailleurs handicapés au sein des entreprises du commerce.




Sites web de centres commerciaux et de magasins

Revenir en haut Aller en bas
http:// http://vivreavecsamaladie.forumactif.org/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: http://www.carrefour.fr/   

Revenir en haut Aller en bas
 
http://www.carrefour.fr/
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Documentaire 08: Carrefour des Ovnis
» fromage râpé carrefour
» http://www.jeux.fr/
» http://www.screamer-radio.com/
» http://www.paperblog.fr/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MAISON TRANQUILLE  :: brocante , brocante!fleur :: petite brocante !fleur :: le coin des portes monnaies pleins-
Sauter vers: